ActualitéTests

Test du Steelseries Arctis 7 : Peut-être le meilleur casque gamer

Chers lecteurs, je pense que je l’ai trouvé. Le casque gamer parfait. En tout cas pour pour moi il l’est. Grâce à un simple morceau de tissu, le Steelseries Arctis 7 est le casque gamer le plus confortable que j’ai jamais utilisé. Au lieu d’utiliser un bandeau avec de la satanée mousse à mémoire de forme comme on peut en trouver dans tous les matelas bas de gamme, les designers de Steelseries innovent en incorporant un tissu extensible qui entoure agréablement votre crane. La structure en aluminium quant à elle reste suspendue au-dessus de votre tête. Finis les pincements, les maux de tête, c’est une petite révolution.

 

Vous pouvez ajuster la tension du tissu avec sa fermeture velcro sur le côté si elle s’avère trop petite ou trop grande Et vous pouvez même acheter des bandes de tissu supplémentaires pour changer son design au gré de vos envies. Ajoutez deux oreillettes extrêmement douces, un son sans fil exceptionnel, une multitude de commandes et le fait qu’il coute moins de 150€ (une bonne affaire comparé au Steelseries 200+ Siberia 800) et l’Arctis 7 fait une excellente première impression.

casque arctis

Une qualité sonore au top

Après avoir passé de nombreuses heures avec à la fois l’Arctis 7 et le Siberia 800, je peux témoigner que leur qualité audio est presque identique. La plupart du temps je ne pouvais pas faire la différence entre eux. Tout, des morceaux de musique aux effets sonores, semblait aussi clair et équilibré sur l’un que sur l’autre.

 

Ce qui manque à l’Arctis 7, c’est le boitier récepteur du Siberia. Steelseries a cette fois opté pour un simple émetteur USB. Le long câble offre un peu de flexibilité, vous laissant la liberté de le placer sur votre bureau pour améliorer sa portée. Vous éviterez ainsi d’accumuler de la poussière devant votre PC. Mais fondamentalement ce n’est rien d’autre qu’un dongle USB. Un câble analogique 3,5mm est également fourni ainsi qu’un câble micro USB pour la recharge. C’est à peu près tout. Pas de connectique spéciale et certainement pas de câble optique S/PDIF.

 

Ce n’est en réalité pas vraiment important, car le Siberia 800 était en toute honnêteté un peu compliqué à mettre en place. L’Arctis 7 quant à lui est beaucoup plus simple. Votre seule tâche consistera à le brancher, et il sera quasiment prêt à l’emploi. Ok, il faudra aussi télécharger quelques pilotes en utilisant le logiciel Steelseries Engine, mais c’est beaucoup moins compliqué que de devoir jouer avec le menu de la box du Siberia 800 et de configurer chaque source individuellement.

 

Des fonctionnalités parfois inégales

Le logiciel Engine vous permet également d’activer la fonction de son surround DTS X 7.1 de l’Arctis 7, mais à vrai dire je vous le déconseille. Comme sur le Siberia 800, les prises en charge de son surround sur les casques sont peu convaincantes. Au final vous n’avez que deux enceintes dans vos oreillettes et pas sept plus qu’un caisson de basse. Tout se fait virtuellement via un logiciel et le résultat laisse à désirer.

casque arctis7

Dans le cas de l’Arctis 7, j’ai trouvé que l’activation du DTS X faussait le rendu de la musique et j’ai préféré l’éteindre. L’égaliseur intégré n’a lui non plus pas grand intérêt et ses 3 modes prédéfinis sont assez inégaux. Au final j’ai donc laissé le mode par défaut.

Le micro rétractable peut également être configuré via le logiciel Engine. Vous pouvez régler le volume et l’écho (à quel point vous pouvez entendre votre propre voix lorsque vous parlez dans le microphone). Une fois que vous aurez ajusté les options à votre convenance, vous n’aurez normalement plus besoin de l’ouvrir. J’ai trouvé les réglages par défaut assez bons. Et le micro était beaucoup plus clair et de meilleure qualité que celui du Siberia 800.

Un micro performant

 

En fait j’irais même jusqu’à dire qu’il était aussi bon, sinon meilleur, que le microphone du Sennheiser GSP 350. D’autant plus que le bouton « muet » de l’Arctis 7 sur l’oreillette gauche éclaire le micro en rouge pour vous indiquer qu’il est fermé. Une amélioration très agréable qui vous évitera de devoir relever votre micro en permanence tout en devinant s’il est allumé ou pas.

 

Certes, la fonction d’annulation du bruit de fond du micro mériterait encore un peu d’amélioration. Je pouvais encore m’entendre taper et cliquer sur ma souris pendant que je la testais. Mais dans l’ensemble, le bilan est très bon. Il y’a même une molette pour régler le mixage de la musique et du chat sur l’oreillette droite. Vous pourrez ainsi couper la musique de fond d’un jeu pour vous concentrer sur les voix de vos coéquipiers, ou filtrer complètement les cris des gamins de 12 ans sur League of Legends.

 

Ai-je aussi mentionné à quel point ce casque gamer est confortable ? Pour moi c’est vraiment le gros point fort de l’Arctis 7 et c’est ce qui lui permet de prendre le dessus sur ses concurrents. A tel point que l’excellent son et la qualité du micro ne sont plus qu’un bonus. C’est simple, c’est le casque le plus agréable que j’ai pu porter cette année. Je pourrais facilement le porter toute la journée sans sourciller. Et son design fermé signifie également que vous pourrez l’utiliser sans que vos amis ou collègues n’entendent quoi que ce soit. Ca ne sera donc pas une surprise, je recommande chaudement l’Arctis 7 à tous ceux qui apprécient le confort et aiment porter leur casque pendant des heures.

Une gamme variée

Bien sûr, si vous n’avez pas envie de dépenser autant sur un casque gamer sans fil, ou si vous voulez simplement un casque filaire, la bonne nouvelle est que le reste de la série Arctis a exactement le même design et utilise exactement les mêmes pilotes audio. Vous bénéficierez ainsi d’une expérience d’écoute quasi-identique, avec quelques fonctionnalités en moins.

casque arctis recepteur

L’Arctis 5 filaire par exemple est disponible à 110€ et peut être branché en USB ou en analogique 3,5mm. Il est fourni avec un éclairage RGB sur les oreillettes.  Ou vous pouvez vous procurer l’Arctis 3 qui est l’offre d’entrée de gamme de Steelseries. Il ne se branche qu’en analogique 3,5mm et coûte environ 70€. Ce dernier est également disponible en modèle sans fil Bluetooth pour 135€. Mais n’oubliez pas que l’Arctis 3 ne propose pas de fonction de mixage du chat.

 

Peu importe le modèle que vous choisirez, il est indéniable que la gamme Arctis de Steelseries propose d’excellentes performances. L’Arctis 7 en particulier est désormais mon casque de prédilection pour le confort général. Les futurs casques devront faire très fort pour le faire tomber de son trône.

OBTENIR AU MEILLEUR PRIX

Test du Steelseries Arctis 7 : Peut-être le meilleur casque gamer
Note
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *