Tests

Test du casque Void Pro RGB de Corsair

Un confort exceptionnel gâché par un son surround décevant

Je pensais devoir attendre des années avant de trouver une autre paire d’écouteurs qui pourrait rivaliser avec le superbe casque Arctis 7 de Steelseries. Mais il semblerait que les casques gamer soient un peu comme les bus. Vous les attendez une éternité puis deux d’entre eux arrivent au même moment. Cette fois, c’est le Void Pro RGB de Corsair.

Je n’irais pas jusqu’à dire que le Void Pro vole la première place à l’Arctis 7, mais il est un sérieux prétendant pour la seconde position. Disponible en modèle sans-fil, USB et “non-RGB Surround”, le Void Pro est extrêmement confortable. J’avoue avoir été surpris car il ressemble à la plupart des petits casques que j’ai l’habitude de tester. Une bonne dose de rembourrage, mais le même design traditionnel avec le bandeau qu’on retrouve sur la plupart des produits.

void pro

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas quel type de mousse à mémoire de forme ou microfibre Corsair a utilisé ici mais je peux porter le Void Pro pendant des heures sans le moindre inconfort. Je suppose que c’est grâce à la conception un peu plus souple que les autres casques. Il est en effet très aisé de le déplacer sur la tête même quand il est sur le réglage le plus serré.

Un confort incroyable

Le principal avantage est que son ajustement plus lâche vous évite de sentir une pression constante sur votre crane, une sensation qui peut être épuisante sur de longues sessions de jeu. D’un autre côté, ce n’est probablement pas le meilleur choix si votre tête est particulièrement petite. Surtout que les oreillettes sont assez larges. Je n’ai en tout cas jamais eu l’impression qu’il allait glisser ou tomber pendant mes tests. Les oreillettes en peluche sont restées bien en place de chaque côté de mon visage. Le design est donc un excellent point et présente très peu de défauts.

Certes, la quantité abondante de plastique sur la version USB du Void Pro en test ici ne reflète pas vraiment son prix de 80€ (ou 95€ si vous décidez de commander directement sur le site de Corsair). J’ai également quelques réserves sur le micro qui sur le casque que j’ai testé avait un peu de mal à rester en position quand je le baissais. Il est également fabriqué à partir de ce genre de plastique épais et légèrement rugueux qui a tendance à vieillir assez vite. Ce qui pourrait être problématique si vous comptez garder le Void Pro plusieurs années.

void pro 2

Ce petit défaut mis à part, le microphone est excellent. La voix était limpide quand je me suis enregistré avec Audacity, il n’a clairement rien à envier aux meilleurs casques sur le marché. A noter qu’un embout en mousse est fourni pour atténuer les bruits ambiants et encore améliorer la qualité sonore. Une très bonne initiative de la part de Corsair.

Des fonctionnalités dans la norme

 

Le Void Pro reste assez léger au niveau des commandes embarquées. Vous ne trouverez qu’un bouton pour couper le micro sur l’oreillette gauche (il active une fine bande LED près de la base, vous saurez ainsi si votre micro est actif ou non), et une petite molette de volume qui contrôle en réalité le volume global de votre PC. D’autres paramètres sont disponibles dans le logiciel Utility Engine de Corsair (ou CUE, pour faire plus court).

Le logiciel de Corsair est loin d’être parfait. Il n’est pas aussi simple ou intuitif à utiliser que les suites logicielles d’autres marques, mais il fait le travail. Vous y trouverez des réglages d’égaliseur pour ses cinq modes prédéfinis ainsi que la possibilité de créer vos propres curseurs de volume de micro. La personnalisation des réglages RGB sur les logos des oreillettes est également de la partie.

void pro mic

Vous aurez également besoin de CUE pour activer la fonction de son Dolby Surround 7.1. Il n’y a en effet pas de bouton dédié sur le casque. Comme la plupart des autres casques 7.1, tout se fait via le logiciel. Vous auriez besoin de sept haut-parleurs individuels et un subwoofer pour le vrai son surround 7.1. Comme souvent je n’ai pas entendu de réelle différence quand j’ai activé le mode surround. Il est tout à fait dispensable et loin des performances d’un vrai système haut de gamme.

Le 7.1 Surround peine toujours à convaincre

 

Dans Doom, le son paraissait tout de même plus profond et atmosphérique avec le 7.1 activé. Les boules de feu passaient près de ma tête avec un peu plus de basses sans que l’effet soit vraiment très prononcé. Il était encore moins perceptible dans Wolfenstein II et The Evil Within, leurs bandes sonores ayant quasiment le même rendu que le mode soit activé ou pas. Dans l’ensemble comme je l’ai dit plus haut la différence n’est clairement pas un argument suffisant pour justifier l’achat.

Pire, le 7.1 Surround a pratiquement ruiné l’audio binaural pourtant acclamé par la critique de Hellblade. Les voix qui hantent Senua semblaient être face à moi au lieu de m’entourer comme elles le devraient. Les vents tourbillonnants et le son du monde environnant avaient un rendu correct, mais la lutte dans l’esprit de Senua perd complètement son impact avec ce mode.

Un rendu audio correct sans plus

 

En dehors de ce problème, le rendu audio du Void Pro est globalement très bon. Les bandes son en stéréo normal sonnent très bien, et les fatalités de Doom en particulier ont un impact terrible dans le casque. Je n’ai jamais entendu de crâne se fracasser en vrai mais j’imagine tout à fait ce type de son. De même Hellblade m’a envoyé quelques frissons lorsque les voix ont chuchoté et frissonné à mon oreille. Et les détonations des canons dans Wolfenstein II profitent largement des excellentes basses produites par le Void Pro. Je  trouve simplement dommage que le 7.1 Surround ne puisse pas améliorer encore un peu plus toute ces fabuleuses pistes sonores.

void pro 3

En revanche, la qualité d’écoute de musique était un peu plus aléatoire. Lorsque j’ai lancé la bande-son de Final Fantasy XV par exemple, j’ai eu l’impression que les pistes de piano étaient presque muettes la plupart du temps. Les thèmes de combat plus intenses manquaient du genre de basse et d’impact qu’on peut trouver sur l’Arctis 7 de Steelseries. Activer le 7.1 n’a été d’aucune aide. D’autres types de musique comme du rock indé ou l’opening de la première saison de Knights of Sidonia étaient beaucoup plus clairs. Encore une fois le manque de basses est un peu préjudiciable, mais pas au point de ruiner complètement le plaisir de l’écoute.

Conclusion

 

C’est à mon sens un vrai gâchis tant le confort du Void Pro et ses performances stéréo en jeu sont au niveau de l’Arctis 7. D’autant plus que le modèle USB en test ici est moins cher. Pour moi, l’Arctis 7 mérite cependant l’investissement supplémentaire car il est bien plus polyvalent et s’adapte à toutes les situations, tout en étant sans-fil. Si votre budget est limité, le Void Pro reste une bonne alternative malgré quelques imperfections.

Test du casque Void Pro RGB de Corsair
Note
Design
Confort
Rendu sonore
Rapport Qualité Prix
User Rating: Be the first one !
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *