High-TechTests

Test du casque gamer Steelseries Arctis Pro

L’excellent casque de Steelseries devient encore meilleur

Depuis que le casque Steelseries Arctis 7 a secoué mes tympans à la fin de l’année dernière, aucun autre casque gamer n’a été aussi proche de son confort suprême ou de sa qualité sonore exceptionnelle. Jusqu’à maintenant. Son petit frère est tout aussi brillant. Mesdames et messieurs, je vous présente l’Arctis Pro.

Reprenant le même design discret et le même bandeau inspiré des masques de ski que le reste de la gamme Arctis, le pro améliore quasiment tout. Il apporte l’audio haute définition, un éclairage RGB autour des oreillettes et une qualité de fabrication premium. L’ensemble respire le luxe et la solidité.

arctispro

Il existe trois Arctis Pro au total: le casque USB “d’entrée de gamme”, la version sans fil haut de gamme 2,4 GHz et Bluetooth, et entre les deux celui que j’ai ici, l’Arctis Pro avec GameDAC. Il est annoncé à 189€ pour la version USB ordinaire, 250€ pour le modèle GameDAC et 349€ pour le modèle sans-fil. SteelSeries se positionne donc clairement sur le marché haut de gamme.

Design et qualité de fabrication irréprochables

 

Sous son matériau en tissu noir extensible, le bandeau en acier est agréable au toucher. Et les oreillettes douces et moelleuses sont comme deux nuages ​​onctueux qui caressent doucement vos joues. J’ai trouvé les subtiles bagues d’éclairage RGB autour des oreillettes plutôt plaisantes également, même si je suis parfaitement conscient que l’éclairage RGB sur un casque est complètement inutile puisqu’invisible quand on le porte. Steelseries a judicieusement supprimé le rétroéclairage sur la version sans-fil pour vous aider à économiser la batterie.

arctispro_2

Au risque de me répéter, c’est le bandeau inspiré des lunettes de ski qui fait vraiment la différence pour moi. La façon dont il suspend son cadre en acier au-dessus de votre tête vous protège astucieusement de la pression généralement subie avec ce genre de casque. La plupart des casques gamer a en effet tendance à écraser et faire mal à la tête après quelques heures d’utilisation. Aucun risque avec l’Arctis Pro. J’ai pu l’utiliser sans la moindre gêne pendant des heures et des heures. Le confort absolu, un exemple à suivre.

 

L’Arctis Pro apporte également une foule de petites modifications qui rendent l’utilisation de ce casque beaucoup plus simple et pratique au quotidien. Le bouton mute du micro situé à l’arrière de l’écouteur gauche par exemple, est maintenant beaucoup plus large et facile à trouver. Sa prise en main est largement améliorée, vous ne le confondrez plus avec le bouton de volume juste en dessous. Le micro extensible affiche également une nuance de rouge lorsque vous l’activez. Vous saurez ainsi exactement quand il est coupé et quand vos amis peuvent vous entendre vous plaindre des tricheurs sur PlayerUnknown’s Battlegrounds.

 

Le GameDAC, un ajout bienvenu

 

Ce qui distingue cette version particulière de l’Arctis Pro, c’est bien sûr le GameDAC USB. Les PC n’ont pas toujours tiré parti des DAC autonomes (ce sont des convertisseurs numériques vers analogique, qui convertissent les fichiers musicaux numériques en signaux analogiques pour être lus par vos haut-parleurs ou écouteurs). Les cartes son ont longtemps rempli ce rôle, et toutes les cartes mère en embarquent aujourd’hui un. Mais le DAC sur l’Arctis Pro a été conçu pour les jeux, et ça s’entend. La qualité du son est indéniablement supérieure et les contrôles intégrés au petit boitier devraient finir de vous convaincre.

arctispro_5

 

Appuyez sur ce gros bouton de volume par exemple, et vous changerez instantanément les paramètres de mixage du casque. Vous pourrez ainsi réduire au minimum la musique de fond pour vous concentrer uniquement sur le chat multijoueur, ou inversement. Pratique pour faire taire les adolescents hystériques sur League of Legends. Maintenez le bouton enfoncé et vous afficherez le reste du menu, vous donnant accès aux réglages utilisateur, aux contrôles du volume local et du micro, aux commandes RGB et aux différentes options de lecture. Le plus petit bouton latéral vous permet de revenir à l’écran de menu précédent.

 

arctispro_6

C’est un système très intuitif, et il fait presque honte au boitier alambiqué de Steelseries sur le Siberia 800. L’écran OLED du DAC signifie également que tout est visible en permanence, quel que soit l’angle de vue. Les longs câbles USB dont vous aurez besoin pour le connecter à votre PC et à votre micro-casque facilitent grandement la configuration. Encore une fois, le genre de petit détail qui fait la différence.

Une qualité sonore exceptionnelle

Je me rends compte que je vais bientôt arriver à court d’arguments pour vous expliquer à quel point la qualité sonore de l’Arctis Pro est exceptionnelle. Bien sûr, sans avoir le casque USB classique sous la main je ne peux pas affirmer à quel point le DAC améliore le son du casque de Steelseries.

arctispro_3

Quoi qu’il en soit, les armes lourdes de Doom détonaient avec puissance sans écraser le reste de la bande sonore. J’étais toujours en mesure de localiser chaque démon, me permettant de les exploser à coups de fusil à pompe et de lance-roquettes.

De la même façon, l’Arctis Pro a donné à l’audio binaural 3D de Hellblade et aux voix dans la tête de Senua un réel sens de profondeur et de distance. Je me suis surpris à avoir la chair de poule à chaque fois que j’entendais l’une de ces voix lugubres derrière mon épaule. Alors que certains casques finissent par saper les performances vocales de Hellblade, l’Arctis Pro les a renforcées. Aidant ainsi à créer une image vivante de l’état mental de Senua en rapport avec ce qui se passait à l’écran.

L’Arctis Pro a aussi grandement contribué à augmenter mon stress lorsque j’ai lancé The Evil Within. L’atmosphère oppressante et tendue était parfaitement retranscrite tandis que j’envoyais des cocktails molotov aux zombies en tentant d’esquiver leurs attaques. A vrai dire, je n’ai jamais été aussi soulagé d’entendre la musique des salles de sauvegarde. Ces précieux moments de répit m’ont permis de souffler entre deux couloirs effrayants.

 

L’audio haute définition pour les passionnés

 

Certes, le passage de l’Arctis Pro à l’audio haute définition ne semble pas faire une énorme différence en jeu. En théorie cela vise à focaliser toute la bande passante du casque (désactivant ainsi le son surround DTS et le mixage du chat dont j’ai parlé plus haut) pour offrir une expérience audio supérieure. En réalité vous avez plus de chances de bénéficier de son support haute définition si vous avez quelque chose comme un abonnement à la plateforme Tidal ou vos propres pistes audio Hi Res.

La bonne nouvelle, cependant, est que l’Arctis Pro est fantastique pour écouter de la musique. Même sans toucher aux réglages de base, le casque semble capable de retranscrire tous les genres sans faiblir. Des mélodies délicates au piano de Final Fantasy XV aux thèmes de bataille épiques, tout sonnait superbement bien. Aucune basse trop lourde ni aigu trop haut, juste un son clair et limpide.

arctispro_4

La même chose vaut pour la musique «classique» avec des paroles et des gens jouant de la guitare. Que ce soit votre groupe de rock préféré, un duo folk indie ou le thème d’ouverture de l’anime Attack on Titan, l’Arctis Pro offre beaucoup d’équilibre et de détails nets.

En parlant de détail, son micro pliable et rétractable est également excellent. Il est assez court comparé à d’autres micros de casques que j’ai testés dans le passé. Mais le chat était toujours clair quand je me suis enregistré en train de parler, et je n’ai pas entendu une once de sifflement ou de grésillement.

 

Conclusion

 

La vraie question, cependant, reste de savoir si toutes ces qualités justifient la différence de prix avec l’Arctis 7. Le GameDAC est définitivement une bonne idée qui remplace avantageusement le logiciel Steelseries Engine quad il s’agit de faire des réglages. En revanche je ne suis pas certain que la qualité audio fasse un bond suffisant pour expliquer les 90€ supplémentaires demandés par Steelseries.

 

Vous en tirerez probablement plus d’avantages si vous écoutez régulièrement des pistes audio haute définition. Mais sachez que si Arctis Pro + GameDAC est certifié audio Hi Res, son petit frère d’entrée de gamme ne l’est pas. Même s’il est «capable» (selon Steelseries) de lecture haute résolution. En tant que casque gamer, cependant, je ne suis pas convaincu que vous pouvez vraiment entendre la différence avec l’Arctis 7. Ou peut-être que je suis un inculte à moitié sourd qui ne peut tout simplement pas faire la part entre audio normal et haute définition.

 

Si vous êtes un puriste et que vous voulez le meilleur, foncez. Mais pour moi l’Arctis 7 reste le meilleur rapport qualité prix.

  • Un son exceptionnel
  • Excellente qualité de fabrication
  • Le GameDAC
  • Le prix
  • L’audio haute définition peu utile pour jouer
Test du casque gamer Steelseries Arctis Pro
Note

Steelseries Arctis Pro

Design - 9
Qualité audio - 9.5
Fonctionnalités - 9
Rapport qualité prix - 8

8.9

Quasiment sans défauts avec un son exceptionnel et un GameDAC très pratique, l'Arctis Pro met la barre très haut. Son prix reste élevé, je le recommande donc principalement aux passionnés et à ceux qui ont besoin de la haute définition. Pour les gamers l'Arctis 7 reste le meilleur rapport qualité prix.

Obtenir au meilleur prix
User Rating: Be the first one !
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *