Tests

Test du clavier K70 Lux RGB de Corsair

Tout en discrétion avec l’édition Silent MX

Même si j’ai adoré l’Asus ROG Claymore quand je l’ai essayé à la fin de l’année dernière, il y a encore une grande partie de moi qui hésite à dépenser 150€ pour un clavier mécanique. Après des années à utiliser un clavier à membranes sans savoir qu’il existe (beaucoup) mieux, il est difficile de franchir le pas. Le Corsair K70 Lux RGB est quasiment au même tarif, vous pouvez le trouver à environ 130€ sur Amazon. Par contre vous n’aurez pas à débourser 50€ de plus pour un pavé numérique. Ce qui améliore grandement son rapport qualité/prix pour ceux qui hésiteraient encore à investir dans un clavier mécanique.

k70

Disponible avec plusieurs types de switches CherryMX, vous pouvez acheter le K70 Lux RGB en version rouge qui conviendra mieux aux joueurs, bleue pour ceux qui écrivent beaucoup ou marron plus silencieuse et équilibrée qui cherche un équilibre entre les deux. Il existe également une version estampillée « esport » plus rapide ainsi qu’une version supposée être silencieuse qui en réalité est loin de l’être.

Des switches silencieux décevants

 

Au crédit de Corsair, les switches Silent MX présents sur le clavier que j’ai testé sont certainement moins bruyants que les Cherry Mx rouges qu’on retrouve sur l’Asus ROG Claymore. Mais ils restent difficilement utilisables dans un endroit où le silence est requis. Malgré son appellation, la version « silencieuse » du K70 Lux RG reste aussi gênante pour votre entourage que la plupart des autres claviers mécaniques. Il vaut donc mieux l’utiliser comme d’habitude dans une chambre ou un endroit à l’abri des oreilles sensibles.

Cependant, même utilisé seul dans une pièce isolée, je n’ai pas vraiment apprécié les switches silencieux. Tout du moins pour les tâches quotidiennes. Bien qu’offrant des sensations plus précises qu’un clavier à membrane classique, j’ai trouvé ces switches moins agréables que les CherryMX rouges comme ceux qu’on peut trouver sur le Claymore.

k70_2

Cette critique peut sembler étrange concernant un clavier mécanique dont les ressorts individuels et les switches sont réputés pour leur réactivité. Mais à aucun moment je ne me suis vraiment senti à l’aise avec le K70 Lux RGB. Normalement je m’adapte assez facilement à n’importe clavier, mais dans le cas présent je faisais encore des erreurs de frappe et devais replacer mes doigts régulièrement même après plusieurs jours d’utilisation. Et chaque minute passée avec le K70 m’a tout simplement donné envie de retrouver le Claymore à nouveau.

Agréable en jeu

 

Certes, cette envie a presque disparu lorsque j’ai lancé quelques jeux pour tester un peu plus en profondeur le clavier de Corsair. Et j’aurais cette fois eu du mal à départager ces deux modèles pendant que j’exterminais des démons dans Doom ou des hordes de nazis dans Wolfenstein II. En effet, le manque de précision relative des touches silencieuses du K70 n’a jamais été problème lors de mes longues sessions de jeu. Et j’ai même apprécié que leur bruit soit un peu plus faible en jouant avec des haut-parleurs.

Bien sur, sans avoir eu l’opportunité de tester tous les types de switches disponibles pour le K70 Lux RGB, il est difficile de déterminer lesquels seront mieux adaptés à la fois pour la frappe et les jeux. En revanche je peux clairement m’avancer sur le fait que Corsair a fait des efforts pour offrir de nombreux extras pour vous inciter à l’achat.

k70_media

En premier lieu, bous trouverez un port USB à l’arrière du clavier pour brancher une souris ou un adaptateur de casque sans fil par exemple. Une fonction qu’Asus a décidé d’écarter sur le Claymore pour le garder aussi petit que possible. Il y’a même un interrupteur pour régler le taux de rafraichissement du clavier (la fréquence à laquelle il communique avec le PC). Les réglages disponibles vont de 1ms (1000Hz) à 8 ms (125Hz).

Des options intéressantes

 

Ce type d’option est généralement limité aux souris (et l’intérêt est discutable à moins que vous ayez les réflexes d’un ninja). Ici Corsair explique que cette fonctionnalité vous aidera à réduire la latence de frappe. Encore une fois, sauf si vous avez des capacités surhumaines, il est peu probable que vous ressentiez la moindre différence.

Cette fonction peut aussi éventuellement améliorer la compatibilité avec des systèmes un peu anciens. Un mode BIOS transforme d’ailleurs le K70 Lux RGB en clavier à 104 touches ordinaire et désactive ses touches multimédia, les options de rétroéclairage RGB et la touche de verrouillage Windows. Mais soyons honnêtes, il y’a très peu de chances que quiconque possédant ce type de vieux PC décide d’investir 150€ dans un clavier mécanique flambant neuf. Le choix est malgré tout présent et il était important de le souligner.

k70_3

Les deux lots de touches de remplacement (WASD et QWERDF) sont infiniment plus utiles avec des surfaces texturées grises et les touches multimédia mentionnées ci-dessus. Une molette de volume est également disponible ainsi qu’un bouton de luminosité RGB qui augmente la vitesse des effets d’éclairages activés via le logiciel CUE (Utility Engine) de Corsair. Et pendant qu’on parle du CUE, vous pouvez aussi l’utiliser pour enregistrer vos propres macros et décider quelles combinaisons de bouton fonctionnent ou non.

Confort et sobriété

 

Le K70 Lux RGB est aussi sans doute l’un des claviers au look le moins « gamer » sur le marché. L’arc en ciel RGB mis à part, son cadre en aluminium brossé uni est agréablement dépourvu de toute fantaisie disgracieuse ou de logo « gamer » comme on en voit trop souvent. Le repose-poignet détachable et doux au toucher est également extrêmement confortable. Sans lui la frappe devient une corvée, les quatre pieds escamotables sous le K70 donnant l’impression que la base vacille sur des échasses lorsqu’ils sont déployés. Et il semblait trop plat dans le cas contraire. Avec le repose-poignet en place le clavier est à la hauteur parfaite.

k70_rp

Au final, si je devais choisir je prendrai probablement l’Asus ROG Claymore plutôt que le K70 Lux RGB silencieux. Le Claymore est à la fois plus confortable et plus facile à utiliser et j’aime sa petite taille. En revanche si le pavé numérique est indispensable pour vous et si vous avez besoin d’un port USB supplémentaire, la balance pourrait pencher de l’autre côté.

Le produit de Corsair reste malgré tout excellent pour jouer. Et si vous n’accordez pas une grande importance aux effets RGB ou au fait que votre rétroéclairage n’est pas synchronisé entre tous vos périphériques, vous pourriez faire des économies en optant pour l’un des modèles K70 standard. Ces derniers ne disposent que d’un rétroéclairage LED rouge ou bleu. Ils sont vendus environ 115€ et sont pratiquement identiques à leurs homologues RGB. En dehors des options d’éclairage, bien évidemment. C’est un prix beaucoup abordable que le Claymore sans pavé numérique et vous obtiendrez la même qualité de fabrication, des touches supplémentaires, un repose-poignet et un port USB.

 

 

Test du clavier K70 Lux RGB de Corsair
Note

K70 Lux RGB

Design
Confort
Fonctionnalités
Rapport Qualité Prix
User Rating: Be the first one !
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *