Tests

Test du clavier Razer Cynosa

Le Razer Cynosa offre des performances correctes pour son prix, mais nous vous conseillons plutôt d’acheter un clavier mécanique si vous pouvez vous le permettre.

Ca faisait un moment que nous n’avions pas vu de clavier gamer à membrane. Pour le meilleur ou pour le pire, mais surtout pour le meilleur. Mais l’exception confirmant la règle, Razer a récemment sorti les claviers Cynosa et Cynosa Pro. Deux claviers à membrane avec éclairage RGB complet, compatibilité totale avec le logiciel Razer Synapse et pas grand-chose d’autre pour les différencier d’un clavier de bureau classique.

Il serait peut-être erroné d’enterrer trop vite le Cynosa – qui au final n’est pas un mauvais clavier- pour ce qu’il n’est pas, plutôt que de l’apprécier pour ce qu’il est. Mais il faut garder en tête qu’il coute beaucoup plus cher que le clavier à membrane moyen. Et les avantages qu’il offre en retour sont limités. Si vous privilégiez l’esthétique avant tout et que vous n’avez pas beaucoup d’argent à dépenser dans un clavier gamer, il mérite votre attention. Sinon nous vous conseillons d’économiser un peu pour un modèle mécanique.

 

Design

 

Le Cynosa (dont le nom vient comme la plupart des produits Razer d’une araignée) ressemble, au risque de vous décevoir, à un clavier. J’entends par là qu’il est tristement classique. Il est entièrement noir, avec un petit logo Razer tout en bas. Contrairement à d’autres claviers récents de Razer, il n’est pas équipé d’un repose-poignet magnétique. C’est une petite déception. Le Cynosa est de taille normale, mais n’offre pas de touches multimédia ou de boutons macros supplémentaires.

cynosa1

Si vous optez pour le Cynosa standard, chaque touche dispose d’un rétro-éclairage individuel qui fait son petit effet. Peu d’autres claviers à membrane (hormis le Klim Chroma) offrent le même niveau d’éclairage. La version Pro va encore un peu plus loin en ajoutant un « underglow ». Cela signifie que l’ensemble du panneau sous les touches dispose d’un éclairage RGB personnalisable, donnant à l’ensemble une palette de couleurs riche qui contraste parfaitement avec le châssis noir. Au-delà des réserves que j’ai concernant le Cynosa, j’espère sincèrement que Razer conservera la technologie Underglow pour ses futurs produits.

Raze souligne également que le Cynosa est « résistant aux renversements ». La marque explique que les claviers à membrane, contrairement aux claviers mécaniques, sont moins susceptibles d’être endommagés par l’eau. Je n’ai cependant rien remarqué de spécial sur le Cynosa qui laisserait penser qu’il est plus solide que le clavier de bureau moyen. Si vous renversez de l’eau sur le Cynosa, il ne rendrera probablement pas l’âme immédiatement. Mais autant l’éviter autant que possible, bien évidemment.

 

Les touches

 

Mis à part l’éclairage, la caractéristique principale du Cynosa reste ses touches à membrane. Ma position sur les membranes s’est adoucie au fil des ans, notamment grâce aux progrès apportés par les différents fabricants. Razer a également beaucoup travaillé pour éliminer les défauts inhérents aux claviers à membranes. Les touches sont confortables et le clavier est globalement très réactif.

cynosa2

D’un autre côté, on ne peut pas nier le fait que deux membranes reliées électriquement n’apportent pas les mêmes sensations de frappe qu’un vrai interrupteur sous chaque touche. Le feeling du Cynosa semble donc quelque peu artificiel quand on vient d’un clavier mécanique. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il fait « bon marché », mais en tout cas ce n’est définitivement pas un clavier premium.

 

Fonctionnalités

 

Le Cynosa fonctionne en harmonie avec le nouveau logiciel Synapse 3.0 de Razer. Le logiciel lui-même souffre encore de quelques défauts à corriger. Tout fonctionne comme annoncé, mais la palette de couleurs blanc sur vert est de très mauvais goût. Et le tout manque d’ergonomie, certaines options étant difficiles à trouver alors que ce n’était pas le cas avec la version 2.0.

cynosa3

A titre d’exemple: après avoir mis à jour le logiciel Synapse à sa dernière version, j’ai branché le Cynosa. Le logiciel n’a pas reconnu le clavier. Pour faire fonctionner le périphérique, j’ai dû redémarrer la machine, débrancher le Cynosa, le rebrancher, puis mettre à jour le logiciel Synapse une seconde fois. Le problème ne s’est heureusement produit qu’une fois mais c’est toujours gênant de devoir s’embarquer dans ce genre de procédure lorsqu’on a hâte de tester un nouveau périphérique.

Ces défauts de jeunesse mis à part, le logiciel Synapse est plutôt complet. Vous pouvez reprogrammer n’importe quelle touche, configurer des profils individuels, programmer un éclairage personnalisé, créer des macros, ou même faire en sorte qu’une touche soit pressée automatiquement en boucle après une période définie. Cette dernière fonction peut être utile si vous devez appuyer répétitivement sur une même touche dans un jeu.

 

Performance

 

En ce qui concerne les jeux, le Cynosa s’est avéré agréable à utiliser. Je l’ai testé sur Overwatch, Starcraft : Remastered, The Witcher 3 : Blood & Wine et Marvel Heroes afin de voir comment il pourrait gérer différents types de gameplay.

Les résultats ont été bons dans tous les domaines. Mieux qu’un clavier ordinaire, mais évidemment en dessous du niveau de réactivité ou de confort que vous obtiendriez d’un clavier mécanique comme le Razer BlackWidow ou le Klim Domination.

cynosa 4

Cela dit, que vous vouliez soutenir vos alliés avec Zenyatta dans Overwatch, ou explorer les contrées sauvages de Toussaint dans Blood and Wine, le Cynosa ne vous décevra pas. Le clavier a analysé mes commandes avec précision et rapidité, et je n’ai rencontré aucun problème lors de mes longues sessions de jeu. Il n’est probablement pas assez performant pour les joueurs professionnels qui passent leur temps en tournoi, mais n’importe qui jouant à la maison devrait s’en satisfaire.

 

Conclusion

 

En fin de compte, le Cynosa n’est pas si mauvais. C’est juste que nous avons déjà vu beaucoup mieux. A la fois venant de Razer et d’autres entreprises. Comme je l’ai évoqué plus haut, les touches à membrane ne valent pas les quelques économies que vous ferez. Et bien que le Cynosa soit meilleur que la plupart des claviers à membrane, il conserve certaines carences inhérentes à cette technologie.

Oui, le Cynosa est relativement peu couteux. Mais si vous êtes prêt à mettre 70€ dans un clavier gamer, vous devriez envisager de dépenser 20 ou 30€ de plus pour une alternative mécanique comme le Logitech G610. Vous pouvez même trouver des claviers mécaniques moins chers d’excellente qualité comme le KLIM Domination. Et n’oubliez pas que les claviers mécaniques sont réputés pour durer deux fois plus longtemps.

En fin de compte, je reconnais que le prix de 70€ et les touches de qualité supérieure à la moyenne peuvent être une option potentiellement intéressante pour les joueurs PC débutants qui ne se soucient pas vraiment de la distinction entre touches mécanique et membranes. Je vous conseille toutefois d’essayer un clavier mécanique en magasin, la plupart des joueurs autour de moi ne jurent plus que par eux.

 

Points positifs

+ Magnifique rétro-éclairage

+ Programmable

+ Frappe confortable

Points négatifs

– Touches à membrane

– Quelques bugs logiciels

 

 

Test du clavier Razer Cynosa
Note

Razer Cynosa

Design
Performance
Fonctionnalités
Rapport qualité prix

Le Razer Cynosa offre des performances correctes pour un clavier à membrane, mais si vous pouvez vous le permettre nous vous conseillons plutôt un clavier mécanique.

OBTENIR AU MEILLEUR PRIX
User Rating: Be the first one !
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *