Astuces

Comment gérer un enfant accro aux jeux vidéo ?

Les jeux vidéo sont devenus le passe-temps favori des ados et des jeunes adultes, mais les tout-petits s’y mettent aussi. Et à force de s’adonner à cette activité, les enfants peuvent rencontrer des problèmes de santé et de comportement. La tendance à l’addiction n’est pas non plus à écarter. Face à ce loisir tantôt agréable tantôt dangereux, les parents se font forcément du souci sur la façon de gérer leurs bambins. D’autant plus que l’Organisation Mondiale de la Santé aurait reconnu les jeux vidéo comme une maladie. Alors comment gérer un enfant accro aux jeux vidéo ? Nous allons étudier les différentes réponses ensemble dans cet article.

Définir le temps passé devant les écrans

Être accro aux jeux vidéo implique de savoir combien de temps un enfant passe devant les écrans. Pour traiter cette problématique, nous allons nous pencher sur les propos de la directrice du centre Cyber-Aide, Cathy Tétreault. Selon cette spécialiste et auteure, la réponse n’est pas aussi simple qu’il n’y parait.

Certains enfants peuvent passer une petite heure devant leur console et rencontrent des troubles du sommeil dans l’attente de la prochaine partie. D’autres se mettent à jouer pendant plusieurs heures d’affilée sans s’arrêter, mais savent organiser leur quotidien en finissant leurs devoirs et leurs corvées avant de jouer.

En définitive, le temps passé devant les écrans n’est pas un critère déterminant dans la gestion du comportement d’un enfant face à l’addiction aux jeux vidéo. Mieux vaut alors se tourner vers l’impact de tel ou tel jeu sur son comportement !

Accro aux jeux vidéo

Cibler les troubles du comportement chez l’adolescent

Les enfants sont nettement plus influençables que les ados. Leur comportement face à une addiction s’avère alors plus simple comparé à ces derniers. Chez les adolescents, le fait d’être accro aux jeux vidéo survient souvent durant la phase pubère.

Le corps change, et les émotions commencent à se bousculer. Les adolescents se réfugient alors dans l’univers des jeux vidéo pour trouver l’équilibre dans leur existence. Mais cette alternative peut causer une véritable dépendance et affecter ainsi leur quotidien et leurs relations avec autrui.

Gérer l’addiction d’un adolescent aux jeux vidéo devient alors plus complexe que gérer un enfant moins âgé. Par ailleurs, on ne peut pas priver les jeunes de leur passe-temps sous-prétexte qu’ils passent plus de temps collés à leurs écrans.

Chez l’adolescent, la pratique du jeu occupe son esprit et l’aide à extérioriser son agressivité sans nuire à ses proches. S’accrocher aux jeux vidéo devient alors une solution adéquate lui permettant de mieux se comporter devant les autres. Mais face à une telle consommation des jeux vidéo, sa santé peut en prendre un coup. Du coup, il s’avère tout de même nécessaire de limiter cette activité le plus possible. Une tâche sans doute difficile pour les parents !

Accro aux jeux vidéo

Connaître si certains jeux sont plus addictifs que d’autres

Dans ce contexte, les parents doivent alors communiquer avec leurs enfants/ados pour approfondir sur la source de l’addiction. Certains spécialistes, comme la psychologue Marthylle Lagadec, révèle que les jeux en ligne multijoueurs sont les plus addictifs.

Dans ce cas de figure, le jeu se poursuit même si un participant en sort. Et en perdant des points à chaque niveau, l’adolescent se sent alors obligé de rester connecté. D’autant plus que le fait d’abandonner la partie l’obsèdera à certains moments.

La psychologie spécialisée en addiction comportementales considère alors ces jeux comme potentiellement dangereux pour l’adolescent, du fait qu’ils peuvent influencer son comportement et l’isoler complètement du monde réel.

Et étant donné leur impact sur le mental, sortir un ado accro aux jeux vidéo est un véritable parcours du combattant pour les parents. Alors comment gérer cette dépendance qui pèse de plus en plus pour les parents ?

Accro aux jeux vidéo

Accro aux jeux vidéo : Trouver d’autres sources de distraction adaptées aux jeunes

Compte tenu des problèmes (des maux de dos, une fatigue oculaire…) que peuvent causer la dépendance aux jeux vidéo, trouver une solution adéquate n’est pas chose facile.

L’essentiel serait de réunir toutes les cordes à son arc pour débarrasser son enfant de cette addiction. Pour ce faire, il s’avère essentiel de lui trouver une activité ludique susceptible de lui plaire et de le distraire. Les sports se révèlent être une excellente alternative. D’autant plus que ce genre d’activité développe son esprit d’équipe et son mental.

Les enfants, quel que soit leur âge, ont aussi besoin d’établir une relation sociale avec l’extérieur. Communiquer avec les autres leur permettrait alors de s’épanouir socialement sans pour autant se priver de leur activité favorite qu’est les jeux vidéo.

Si les parents venaient effectivement à leur supprimer tout accès aux jeux vidéo, leur frustration se verrait alors augmentée et les déplacerait vers une autre addiction.

Accro aux jeux vidéo

Savoir imposer ses limites aux enfants/adolescents

Quand on est parent, il nous revient d’imposer notre autorité à nos enfants. Le fait de s’imposer ne signifie cependant pas forcer les petits accro aux jeux vidéo à suivre la moindre de nos directives, mais trouver un terrain d’entente à chaque désaccord.

Vous pouvez par exemple imposer des limites raisonnables sur le temps passé devant les écrans, sans priver vos enfants de leur source de distraction. Tout est dans le raisonnable. Pas la peine de leur crier dessus pour leur faire savoir ce que vous pensez de tel ou tel jeu !

La communication joue également un rôle primordial dans la gestion de l’addiction aux jeux vidéo. Pour chaque règle que vous instaurerez concernant la pratique des jeux vidéo, vous devrez par exemple utiliser la minuterie pour gérer le temps passé devant les écrans.

Une solution plutôt efficace pour ceux qui ont déjà essayé ! Par ailleurs, vous pouvez également confier les plus jeunes à leurs aînés, en faisant passer ces derniers pour un véritable modèle auprès des petits. C’est une stratégie qui marche surtout si votre aîné est un adolescent. C’est une manière de le responsabiliser tout en le poussant à minimiser sa consommation de jeux vidéo.

Accro aux jeux vidéo

Eviter de placer les écrans à certains endroits

Cette solution peut sembler un peu bête, mais l’emplacement des écrans peut instaurer une habitude chez certains enfants. Trouver une tablette ou une console sur la table de chevet dans la chambre à coucher faciliterait l’accès à l’écran. S’amuser aux jeux vidéo deviendrait alors une routine pouvant conduire à la dépendance.

Les écrans doivent également être interdits à table. Le fait de prendre un repas en famille constitue un moment privilégié favorisant la communication entre les membres. Et jouer à table gênerait cette cohésion.

Les parents ne devraient pas avoir de mal à imposer cette règle au quotidien, du moment qu’ils sont présents. Dans le cas contraire, ils peuvent déléguer cette tâche à la personne chargée de s’occuper des enfants.

Accro aux jeux vidéo

Conclusion

En définitive, gérer un enfant ou un ado accro aux jeux vidéo n’est pas chose facile. Tous les parents n’ont pas forcément le temps de vérifier le comportement de leurs enfants face aux jeux vidéo. Et les adolescents sont parfois plus difficiles à gérer en raison des bouleversements qui surviennent dans leur vie. En conséquence, ils ont tendance à se réfugier dans les jeux vidéo, jusqu’à en devenir complètement dépendants.

Pour éviter cette dépendance, il convient d’abord d’analyser leur comportement : s’ils parviennent à avoir des relations avec le monde extérieur, s’ils finissent leurs devoirs à temps ou si, au contraire, ils restent constamment enfermés dans leur chambre pour jouer.

Après cette analyse, la communication doit passer entre parents et enfants. C’est grâce à cette alternative que les parents peuvent imposer leurs règles sans brusquer leurs bambins. Cette solution permet également de les rapprocher et d’établir une relation de confiance. En tout, la communication est la clé pour mieux gérer les enfants accros aux écrans et aux jeux vidéo.

Comment gérer un enfant accro aux jeux vidéo ?
Note
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *