Actualité

R&D Renault : Le renforcement après l’achat des Intel Labs de France

La R&D Renault est actuellement au centre des conversations dans le milieu de l’automobile et du High-tech. En effet, le constructeur a récemment fait l’acquisition de la R&D d’Intel en France. Plus précisément, il s’agit des sites situés à Sophia-Antipolis et à Toulouse. Ceux-ci sont des centres de développement de logiciels embarqués pour les véhicules. Une opportunité qui tombe à pic à ce moment où les automobiles connectées suscitent un très grand intérêt. De plus, certains travaux de ces deux sites sont consacrés aux véhicules autonomes. Au total, c’est une acquisition de près de 400 travailleurs se penchant l’expérience client. Quel est donc l’origine de cette décision du renforcement de la R&D Renault ? Et qu’implique-t-elle ?

 

Raison de l’acquisition de la R&D d’Intel

Selon la déclaration du constructeur faite par le numéro deux de l’entreprise, Thierry Bolloré, concernant le renforcement de la R&D Renault : « Intel possédait un savoir-faire dans l’ultra-mobilité, mais également dans l’Internet des objets (IoT) … leur expertise sera la clé dans les domaines de la connectivité automobile et le développement de la voiture autonome, que ce soit en termes de fiabilité, de sécurité ou d’expérience client ». Aussi, il ajoute que : « C’est un vrai événement. Nous étions en lien depuis des mois avec les équipes d’Intel, nous les connaissons bien désormais, et nous sommes ravis d’intégrer des compétences aussi élevées ».

 

Ce qu’implique réellement le renforcement de la R&D Renault

Avec ce renforcement de la R&D Renault, le constructeur compte accélérer le processus de développement des véhicules autonomes et connectés. Et selon les statistiques, la valeur des logiciels et du contenu électronique ne cessera d’augmenter. En effet, elle pourrait passer de 35% en 2015 à pratiquement 50% en 2020. Cette acquisition assure aussi à Renault une meilleure prise en main des systèmes embarqués. Mais également d’autre part, une certaine maîtrise des services garantissant sa non-dépendance par rapport aux fournisseurs tiers.

Le PDG du groupe Renault Carlos Ghosn, lors de la conférence sur le renforcement de la R&D Renault
Le PDG du groupe Renault Carlos Ghosn, lors de la conférence sur le renforcement de la R&D Renault

C’est aussi une aubaine pour Intel qui avait déjà annoncé son plan de suppression de 11% se don effectif mondial. Le délégué syndical CFE-CGC de la branche Intel France, Mustapha Aquachmar, précise à cet effet que : « C’est un soulagement. Avec cette reprise, nous repassons la barre des 550 employés reclassés sur les 750 ingénieurs qu’emploie Intel en France ». D’autre part, ce renforcement de la R&D Renault apportera au constructeur un plus en matières de méthodes et d’outils. C’est notamment les cas avec les réseaux de fournisseurs, les laboratoires et les entreprises partenaires.

 

Pour conclure

Avec le renforcement de la R&D Renault, la société compte aujourd’hui près de 6.000 ingénieurs. Et de ce fait, elle perpétue son acte de soutien à l’innovation et au développement de l’économie en France. Néanmoins Intel conserve sa présence en France avec les centres de développement d’Aix-en-Provence et de Nantes. Toutefois, aucun prix n’a été communiqué sur cette fabuleuse acquisition du constructeur.

R&D Renault : Le renforcement après l’achat des Intel Labs de France
Note
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *