Actualité

Facebook a récemment mis à jour son « Safety Check »

Vous pourrez maintenant faire une collecte de fonds via l’outil de Facebook. Mais aussi indiquer si vous êtes en sécurité, voir différentes informations sur une situation de crise. Mais aussi utiliser les fonctions d’aide de la communauté pour différents types d’incidents.

Facebook intègre la collecte de fonds à sa fonctionnalité Safety Check aux Etats Unis. Vous aurez donc la possibilité de demander de l’aide à tous vos amis si vous êtes victime d’une catastrophe naturelle, ou d’une attaque.

fb1

La fonction arrivera « dans les prochaines semaines » aux Etats Unis, même si Facebook a refusé d’être plus précis.

Lorsque vous indiquez que vous êtes en sécurité près d’un incident, vous aurez la possibilité de partager et faire une donation à une autre victime. Ou bien créer une collecte de fonds personnelle pour récupérer de l’argent.

Pour empêcher les abus, un porte-parole de Facebook a déclaré qu’une équipe de modérateurs vérifiera manuellement chaque demande avant qu’elle soit publiée. Ils souhaitent s’assurer qu’elle correspond à la catégorie désignée. Par exemple pour des dépenses médicales, éducatives, psychologiques, ou autre. Le porte-parole a également assuré qu’il était impossible que la fonctionnalité soit déclenchée pour un désastre qui n’a pas réellement eu lieu.

Facebook active le Safety Check lorsque l’agence indépendante NC4 lui signale un incident. Il lui a été demandé comment l’agence décide quel incident est éligible et est susceptible de déclencher le Safety Check. Le porte-parole a répondu que c’était une information sensible.

La fonctionnalité n’a pas toujours marché de manière transparente. A la suite du séisme au Népal en 2015, un bug de Safety Check a proposé aux utilisateurs de Facebook aux Etats Unis et au Royaume Uni de se déclarer en sécurité. En décembre 2016, Safety Check s’est déclenché suite à une « explosion à Bangkok, Thailande ». L’agence a combiné par erreur un pétard lors d’une manifestation pacifiste et une news relatant une attaque à la bombe datant de 2015.

Facebook autorise déjà les associations non lucratives et les particuliers à créer des collectes de fond. Mais la fonctionnalité n’était jusqu’alors pas intégrée à Safety Check. D’après Facebook, elle a été activée 600 fois ces deux dernières années. Et les utilisateurs du monde entier l’ont utilisée pour se déclarer en sécurité plus d’un milliard de fois. L’entreprise a rappelé que $450000 ont été collectés via Facebook Live pour les victimes de l’attaque récente à Manchester. Cet exemple servant à montrer le succès du système.

Facebook prend un pourcentage de 6.9% et 30 cents par donation. Pour « les frais de paiement, les examens de dossier, la sécurité et la protection contre la fraude ». Les associations déclarées paient légèrement moins, 5% de frais. Tandis que les associations non déclarées qui reçoivent des donations via le réseau social paient 5.75%.

Le designer produit de Facebook Preethi Chethan a écrit dans son blog, « Je ne pourrais pas être plus fier de l’empathie et le soin apportés au développement de ce produit ».

Une autre fonctionnalité développée par Facebook vous permettra de tenir au courant vos amis de ce qui se passe quand vous utilisez Safety Check.

Auparavant, vos amis Facebook voyaient simplement que vous vous êtes signalé « en sécurité » lors d’un incident. Dans les prochaines semaines vous pourrez ajouter un texte, même si Facebook n’a pas souhaité donner de date précise. La fonctionnalité sera déployée partout.

Chethan a expliqué qu’une grande partie des gens qui se déclarent en sécurité ajoutent un commentaire. Ou alors ils créent un nouveau statut pour décrire ce qui se passe. Cette nouvelle fonction simplifie les choses.

Elle permettra aussi à ceux qui ne sont pas affectés de choisir « Ne me concerne pas » au lieu de « Pas dans cette zone » comme c’était le cas jusqu’à maintenant.

fb2

Facebook va aussi commencer à ajouter des cartes d’information aux rapports de Safety Check.

Certaines personnes voient les alertes Safety Check avant même de savoir qu’une catastrophe est arrivée. Pour éviter toute confusion, Facebook prévoit d’inclure une page « A propos » aux alertes.

NC4 écrira les cartes d’information, qui seront basées sur les informations fournies par les agences gouvernementales et les témoignages sur place. Cette fonctionnalité arrivera aussi dans les prochaines semaines, là encore pas plus de précision.

fb3

Facebook va aussi améliorer l’aide de la communauté, ce qui permettra aux gens d’offrir ou demander un abri ou des premiers secours.

La fonction d’aide de la communauté a été lancée en février. Elle était alors seulement disponible pour les catastrophes naturelles ou les accidents, comme un tsunami ou la destruction d’un pont. Facebook va maintenant l’activer pour les incidents comme les attaques terroristes également. La mise à jour devrait déjà être disponible lorsque vous lirez ces lignes.

Facebook a récemment mis à jour son « Safety Check »
Note
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *