Xiaomi développe ses propres processeurs

Le constructeur de smartphone chinois s’apprête à lancer des terminaux équipés de processeurs développés en interne.

68bfaec4c9c7d618c43915288c5dd Xiaomi développe ses propres processeurs

Les plus gros vendeurs de smartphones que sont Apple, Huawei et Samsung ont un point commun ; ils conçoivent leurs processeurs eux même ce qui leur permet de, faire de sacrées économies ! Xiaomi compte bien suivre leurs traces.

Selon l’information du Wall Street Journal, les premiers modèles équipés de puces maison devraient arriver dès ce mois de mars 2017, période du Mobile World Congress de Barcelone, plus gros salon de la téléphonie du monde. Le premier serait un smartphone milieu de gamme, le Mi 5C.

Pinecone

Le nom de code de ce processeur est « Pinecone », pomme de pin en français (松球 sōngqiú en chinois). Xiaomi a d’ailleurs ouvert un compte Weibo (l’équivalent chinois de twitter) dévoilant le logo de ses processeurs, une belle pomme de pin stylisée.

eaa933dc3705634c1f49d85622cad-e1486994874223 Xiaomi développe ses propres processeurs

Cette pomme de pin est le fruit d’une acquisition technologique qui a eu lieu en 2014 : cette année-là, Beijing Pinecone Electronics, filiale de Xiaomi, investissait dans une entreprise chinoise de composants électroniques, Leadcore Technology (propriété d’un très gros groupe d’état), pour mettre la main sur son savoir-faire en matière de processeurs mobiles. Des processeurs que Xiaomi a intégré dès le début 2015 dans son Redmi 2a, un terminal d’entrée de gamme. La puce était le LC1860C, un processeur SoC à quatre cœurs gravés en 28 nm et cadencé à 1,5 Ghz. Basé sur une architecture ARM Cortex A7, cette puce offrait d’assez bonnes performances pour un terminal d’entrée de gamme.

L’eau a depuis coulé sous les ponts et selon des sources indiennes, un des marchés phare de Xiaomi, Pinecone sortirait en deux versions : Pinecone 1 et Pinecone 2. La première serait une puce peu onéreuse octacore basée sur l’architecture Cortex A53 destinée à l’entrée de gamme, un processeur que les sources d’Android Headlines comparent à l’ancienne génération de processeurs MediaTek, les Helio P10. Plus haut dans la gamme, le Pinecone 2 serait une puce octocore combinant 4 cœurs Cortex A73 64 bits + 4 cœurs Cortex A53 (architecture BIG.little) qui pourrait être gravée en 10 nm, comme les dernières puces Samsung.

 

About the author

Alexandre Huvenne

Leave a comment:


Scroll Up