Test de la Discovery 200 : une imprimante 3D à s’offrir pour Noël !

On vous l’avait déjà présentée le mois passé en tant qu’imprimante la moins chère sur le marché, la Discovery 200 revient aujourd’hui avec un test. En effet, la société Dagoma, que je remercie avant toute chose, nous a généreusement envoyé un modèle de test d’une de leur Discovery 200 ainsi qu’une bobine de plastique PLA afin d’imprimer divers objets.

dagoma imprimante 3d

Imprimante 3D Discovery 200 :

  • Facile à prendre en main
  • Configuration automatique
  • Un grand plateau d’impression pour des objets pouvant atteindre 20cm !
  • Une conception responsable (matériau, énergie)
  • Un assemblage Made in France
  • Des composants certifiés et de qualité (inox 304, fonte d’aluminium…)
  • Contrôle qualité sur chacun des éléments
  • Niveau sonore très faible
  • Précision horizontale de 12,5 microns
  • Précision verticale de 10 microns
  • Faible consommation énergétique (moyenne inférieure à 30watt)
  • Fonctionnement basse tension (12v)
  • Design ergonomique : un plateau d’impression très accessible
  • Un logiciel en français, adapté à votre imprimante
  • Un support en ligne gratuit en Français
  • L’imprimante 3D la plus légère de sa catégorie (5kg)
  • Une carte mémoire de 2Go incluse

Le montage de la version kit de l’imprimante 3D Discovery 200

La version qui nous a été envoyée est la version kit de l’imprimante 3D « Discovery 200 », j’ai donc du mettre les mains de le cambouis afin de la monter. Rien de très compliqué quand on sait un peu bricoler, cependant une version déjà montée est disponible à un tarif un peu plus élevé (voir l’article de présentation de l’imprimante 3D ici).

Rien à dire sur le packaging, tout est bien protégé pour le transport. Dès l’ouverture de la boite on retrouve toutes les pièces bien agencées avec un listing de ces dernières. Les pièces plastiques de la structure de la Discovery 200 sont des pièces imprimées par la société Dagoma. Elles sont en général de bonne qualité mais peuvent présenter quelques défauts comme des bavures ou encore des parties de pièce légèrement déformées.

dagoma discovery 200 kit

dagoma discovery 200 imprimante 3d pièces détachées

Le manuel de montage est disponible le site internet de Dagoma ou sur la carte micro SD fournie avec l’imprimante (un adaptateur USB – micro SD est fourni). Le montage se fait sans trop de soucis, des illustrations permettent de bien comprendre la démarche à suivre. Certaines vis ne sont pas forcément très faciles à serrer mais avec une grande clé allen, le tour est joué.

Vers la fin du montage, dans la partie électronique, quelques soudures sont nécessaires. Il est préférable d’ajouter une petite gaine thermorétractable afin que vos soudures soit propres et bien isolées. De plus, la lubrification est très importante sur les pièces en mouvement relatif (cf. manuel de montage de la Discovery 200). Pour le test, j’ai utilisé du lubrifiant silicone en spray. Il faut par contre bien faire attention à couvrir le plateau ainsi que la carte électronique pendant cette manipulation. Après 7 heures de montage, l’imprimante 3D est prête à passer à la configuration !

dagoma_0

Réglages de la première couche de la Discovery 200

Pour toutes les imprimantes 3D, le plus dur est la première couche. C’est cette couche qui permet de fixer la pièce sur le plateau d’impression. Si elle est trop haute, la pièce n’accroche pas et l’impression est foutue et si elle est trop basse, rien ne peut sortir de la buse et cela peux endommager votre surface d’impression.

Une pièce d’impression de test est déjà fournie et prête à imprimer sur la carte micro SD afin de faire vos tests ainsi qu’une longueur de PLA blanc (préférez acheter directement une ou deux bobines de PLA pour être tranquille). Il vous faudra alors vous armer de patience et de passer du logiciel Cura à l’imprimante afin de régler la hauteur de votre première couche. Un guide très intuitif est disponible sur le site du constructeur et permet de vous guider afin d’optimiser votre première couche.

test discovery 200 imprimante 3d de dagoma

En plus de la hauteur d’impression, il existe plusieurs moyens permettant à la première couche d’adhérer au plateau : plateau chauffant, scotch, colle adhérente, revêtement plastique, etc. En l’occurrence, un scotch 3M bleu est déjà pré-installé sur le plateau pour vos premières impressions.

Pour 19.90€ en plus, Dagoma vous propose un BuildTak, soit un revêtement en plastique qui augmente de manière impressionnante l’accroche de vos pièces. Enfin, Dagoma fourni un palpeur inductif à placer sur la tête d’impression qui permet un auto nivellement ainsi qu’un réglage optimale de la première couche. Ce dernier est inclus depuis peu avec l’imprimante.

Lors des tests, ça a été assez difficile de garder la première couche constante dans la durée. En effet, il fallait recommencer la manipulation de réglage de la première couche assez souvent. Fini ce problème de couche irrégulière avec l’arrivée du palpeur inductif !

Conseil : si vous optez pour la BuildTak, préférez faire vos tests sans installer ce dernier et le placer une fois bien réglé. Une erreur de configuration pourrai l’endommager.

Imprimer avec l’imprimante 3D Discovery 200

Après avoir bien réglé la hauteur de la première couche, imprimer des objets est un jeu d’enfant. Il vous faudra avant tout un modèle 3D de ce que vous voulez imprimer. Deux solutions s’offrent à vous : soit vous maîtrisez les logiciels de conception 3D (3dsMax, SolidWorks, AutoCAD, Blender, etc) et vous pouvez confectionner votre modèle 3D vous même, soit vous vous rendez sur l’un des nombreux sites sur la toile où vous pouvez télécharger des modèles 3D (Thingiverse, Cults, etc).

Une fois votre fichier 3D il faudra l’ouvrir dans un « trancheur », en l’occurrence Cura by Dagoma (fourni avec l’imprimante). Il va couper votre modèle 3D en une multitude de couches, vous permettra de régler votre impression (niveau de détail, filament utilisé, échelle de la pièce, etc) et enfin transférera le fichier d’impression sur votre carte micro SD.

Il ne vous restera plus qu’à insérer la carte micro SD dans votre imprimante, insérer votre filament de PLA dans la tête d’impression et d’appuyer sur le bouton de mise en route. En 3 min seulement, la tête d’impression sera arrivée à bonne température et l’imprimante commencera son impression.

En général, la qualité d’impression est très impressionnante, et ce, même en mode d’impression rapide. Toute fois, si votre pièce a des parties en porte-à-faux, n’hésitez à cocher l’option « Renfort pour impression » dans Cura by Dagoma, qui va rajouter des supports aux parties en porte-à-faux de votre pièce. Sans cette dernière, la qualité de la pièce peut être affectée.

Voici quelques unes de mes créations après la pose du BuildTak. A l’heure où je vous parle, d’autres sont encore en impression ! 😉

impression 3d objets de test

Si vous avez une question ou un problème lors du montage, le SAV de Dagoma est très réactif et vous répond généralement sous 24h. Vous pouvez aussi trouver réponse à vos questions dans la partie « Tutoriels«  du site Dagoma. En plus de cela, une partie du forum du site francophone lesimprimantes3D.fr  est dédié à la Discovery 200. Une communauté très active s’y trouve et se ferra un grand plaisir de répondre à vos questions !

De plus, l’imprimante étant open-source, libre à la communauté d’en récupérer les pièces et d’y apporter des améliorations. Ces dernières pourront être reprises pour une future version de l’imprimante.

Conclusion

Cette imprimante est idéale pour débuter dans le monde de l’impression 3D. La version kit est très intéressante car elle permet de comprendre comment l’imprimante fonctionne. La partie un peu plus compliquée est la configuration optimale de la première couche bien que Dagoma met de plus en plus d’outils à disposition pour faciliter cela. Une fois bien configurée, c’est un réel plaisir d’imprimer des pièces. Le résultat des impressions est très impressionnant et peut largement égaler ses concurrents qui sont dans une gamme de prix plus élevée…

En bref, si vous voulez commencer (mais pas que…) dans le monde de l’impression 3D à bas prix, cette imprimante est faite pour vous.

Une bonne idée de cadeau à demander à Père Noël pour le 24 décembre, non ? 🙂 Dépêchez vous d’aller sur le site de Dagoma pour profiter des offres spéciales Noël disponibles jusqu’au 6 décembre !

Prise en main7.5
Qualité d'impression8.5
Rapport qualité prix9.5
Imprimante de bonne qualité, son prix est également convenable. La Discovery 200 est dédiée aux débutants, ou même aux amateurs mais, dans tous les cas, cette imprimante est destinée aux particuliers. L'imprimante 3D est fournie avec un mode d'emploi pour la monter (en version kit) qui est facilement compréhensible. Son utilisation en général reste accessible à tous.
8.5

Share this post

François Raymackers

Étudiant en ingénierie industrielle

  1. Thomas 8 juillet, 2016 at 12:11

    Super test, c’est très intéressant d’avoir des retours d’expériences et des exemples concrêts, j’adore la coque de téléphone 😉 Perso depuis que j’ai vu fonctionner une imprimante 3d dans fablab je commence vraiment à m’intéresser à cette techno, je me demande même si je ne vais pas m’en acheter une, d’autant qu’on trouve maintenant des machines très bon marché. D’après ce que j’ai lu ici et là, le modèle de Dagoma offre un bon rapport qualité prix, après je trouve le volume d’impression un peu juste, donc peut être que je vais me laisser tenter pas leur nouvelle imprimante (cf http://www.primante3d.com/explorer350-beta-20160413/ ) qui propose un plus grand espace de fabrication… Un peu cher pour le moment quand même…

Post a new comment