High-Tech

Study Watch : La montre connectée de Google pour la recherche médicale

La Study Watch a finalement été dévoilée par la filiale Verily Life Science de Google, l’une des branches du groupe Alphabet. Annoncée il y a quelques semaines par la branche, cette montre connectée également objet médical ne sera utilisée que dans le cadre des études. Affichant un design sobre et des plus simples, celle-ci est spécialement dédiée à la recherche médicale. En effet, la Study Watch dissimule bien son  potentiel malgré qu’elle soit un dispositif expérimental. Toutefois, les fonctionnalités qu’elle met en avant

 

A quoi sert la Study Watch ?

La Study Watch est tout d’abord une montre connectée avec cadran à encre électronique de type e-ink. Derrière son cadran se trouve un grand nombre de capteurs physiologiques. La filiale Verily Life Science de Google a eu à expliquer que la Study Watch sert à : « mesurer les signaux pertinents pour les études portant sur les maladies cardiovasculaires, les troubles du mouvement et d’autres domaines ». En effet, les fonctionnalités sont multiples et concernent notamment les mesures de l’activité électrodermale. Celles-ci sont liées aux variations à caractère électrique de la peau. D’autre part, les fonctionnalités de la Study Watch sont aussi axées sur l’activité cardiaque, et même sur les mouvements inertiels. Précisément pour ces derniers, ce sont uniquement ceux des membres supérieurs.

Verily Study Watch
Verily Study Watch

Verily Life Science compte aussi exclusivement utiliser sa Study Watch pour l’étude sur la maladie de Parkinson. Aussi, d’autres paramètres tels que le pouls et le taux de glucose sont pris en charge par la montre connectée.

 

Quelques avantages de la montre connectée

Pour assurer une utilisation très peu contraignante de la Study Watch, la branche concernée de Google y a intégré une batterie conférant une autonomie allant jusqu’à plus d’une semaine. La montre connectée est également dotée d’une mémoire de stockage interne. Celle-ci permet de ne pas avoir à faire de synchronisation trop souvent. Aussi, la dite synchronisation pourra se faire via l’application mobile fournie par Alphabet. Elle fera ainsi office de tableau de bord comme chez de nombreuses autres applications médicales. De plus, la montre connectée peut conserver des sonnées s’étalant sur plusieurs semaines. Et pour garantir la sécurité de ces données, elles sont directement encryptées dans la Study Watch. Et donc en cas d’égarement, celui qui la retrouverait ne pourra avoir accès à aucune donnée personnelle de l’utilisateur.

La Study Watch et son chargeur propriétaire
La Study Watch et son chargeur propriétaire

 

Pour conclure

La Study Watch de Google ne sera pas commercialisée au grand public étant donné que c’est un dispositif de recherche. En tout cas elle ne pourra pas l’être pour le moment. A cet effet, ce sont les centres médicaux et les hôpitaux qui profiteront en premier de cette montre connectée. Et à peine dévoilée, elle est déjà  programmée pour faire partie d’une prochaine étude nommée Baseline. Celle-ci est basée sur une l’examen de 10.000 individus pendant une période de 5 ans. Il ne serait pas étonnant que de nombreuses montres connectées à destination du grand public qui sortiront à l’avenir, viennent à s’appuyer sur la même technologie que la Study Watch. Ceci impliquant également les applications, d’après la filiale Verily Life Science de Google.

Study Watch : La montre connectée de Google pour la recherche médicale
Note
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *