Actualité

Salade high-tech : Projet conduit par les géants de l’informatique au Japon

La production de salade high-tech est un projet sur lequel vient de se lancer deux géants de l’informatique. Ce sont notamment Toshiba et Fujitsu. Ils ont ainsi changés leurs salles pour la production de composants électroniques, en salles pour plantations de laitues. Ils ont même eu à présenter celles-ci récemment, à un salon consacré à l’industrie électronique japonaise nommé « Ceatec ». Ce dernier a eu lieu dans la ville de Tokyo. C’est un projet qui peut sembler pas très sérieux aux premiers abords. Mais qu’en est-il réellement des motivations et objectifs des deux firmes ?

 

Origine de la production de salade high-tech

L’idée de salade high-tech part d’un manque de moyen suite à la crise de 2008, et d’un souci de reconversion. A cet effet l’un des représentants de la firme Fujitsu a déclaré pendant le salon : « Comme tout le monde, nous avons subi la crise de 2008 de plein fouet, et nous avons dû envisager de réduire nos capacités de production ». Pour compléter ses dires, il a ajouté : « Nous avons dû arrêter les activités de l’une de nos trois usines dédiées aux semi-conducteurs à Fukushima et plutôt que de la détruire, nous avons réfléchi à une reconversion ».

Il important de spécifier que les usines de semi-conducteurs demandent de très gros financements. En effet, ce sont elles qui sont chargées de concevoir les composants des processeurs et des mémoires vives. Des opérations qui nécessitent la mise en place de salles blanches ultra-sécurisées, et coupées de l’extérieur. Pour finir, le représentant de la firme a déclaré : « Nous disposions d’un environnement parfaitement propre, qui devait pouvoir servir à autre chose ».

Salle blanche pour la production e salade high-tech chez Toshiba
Salle blanche pour la production e salade high-tech chez Toshiba

 

Procédé de production de la salade high-tech

Le procédé de production de la salade high-tech s’appuie sur le même concept de salle blanche que pour les semi-conducteurs. Toutefois, quelques différences surviennent dans la mise en place de la plantation. Elle ressemble à première vue à des sachets de salade conditionnée prête pour la consommation. Ces salades high-tech n’ont jamais été en contact avec la terre, les vers, ou même la pluie. C’est donc un type de culture hors-sol au cours duquel, les pieds de salades poussent dans du liquide fertilisant rempli dans des bacs. Aussi, la seule lumière à laquelle les feuilles de laitue sont exposées est totalement artificielle. Il va sans dire qu’il s’agit ici d’un environnement maîtrisé à la perfection.

 

En conclusion

La salade high-tech produite par Toshiba et Fujitsu s’impose comme un aliment des plus saints. Elle est verte, croquante, mais elle contient aussi très peu de potassium. A cet effet, elle est conseillée pour les personnes présentant des problèmes rénaux. Il faut noter que ces derniers n’ont habituellement pas le droit de consommer de la salade. On en vient même à remettre en question les méthodes de production de la salade bio. Il faut bien avouer que la méthode de production de la salade high-tech inspire plus confiance. On se demande bien ce qu’il en est de la commercialisation de ce fabuleux produit.

Salade high-tech : Projet conduit par les géants de l’informatique au Japon
Note
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *