Actualité

Ransomware : cyberattaque à l’échelle mondiale

Une cyberattaque vient de frapper le monde de l’informatique. Le logiciel malveillant Ransomware a touché ces derniers jours une centaine de pays dans le monde. Si ce logiciel n’est pas inconnu dans l’univers des nouvelles technologies, il n’a jamais impacté autant d’utilisateurs.

ransomware

Ransomware : les structures publiques et privées touchées

Un groupe de hackers a attaqué de nombreuses institutions dans le monde entier. Des entreprises aux  hôpitaux, Ransomware n’a épargné personne. Il s’agit d’un logiciel malveillant par lequel les hackers s’emparent des données des utilisateurs et les verrouillent. En passant par le mail, les attaquants acquièrent les informations des utilisateurs et demandent une rançon : payer quelques centaines voire milliers de dollars pour les récupérer.

Cette attaque semble être l’une des plus grandes que le monde ait jamais connu. Jusqu’à présent les figures influentes à travers le monde se sont exprimées à ce propos pour critiquer ou constater les dégâts. On pense notamment à Theresa May et Edward Snowden. Plus qu’un piratage qui s’en prend aux utilisateurs, Ransomware pourrait provoquer de sérieuses conséquences. Etant donné que les hôpitaux font partie des victimes, certains patients n’ont pas pu être traités, notamment au Royaume-Uni.

Ransomware1

WannaCry : un virus qui n’épargne personne

A l’origine de cette infection se trouve le virus WannaCry et de nombreux systèmes Windows sont affectés. Plusieurs mesures sont proposées pour s’en protéger : mettre à jour le système et isoler son réseau et ses ports. Microsoft a également mis à disposition de ses clients un patch WannaCrypt pour éviter l’attaque qui a déjà atteint plus de 75 000 ordinateurs. Le « rançongiciel » a provoqué une véritable panique dans le monde. Les grandes entreprises telles que le français Renault ou l’espagnol Telefonica ont à leur tour été impactées par Ransomware.

Les autorités précisent qu’il ne faut en aucun cas payer la rançon. Il n’y a que très peu d’utilisateurs qui ont décidé de verser la somme demandée afin de voir leurs fichiers décryptés. Les failles dans Windows auraient permis à un groupe de pirates nommé Shadow Brokers de prendre les fichiers en possession. Si le mail représente l’un des canaux par lesquels ce virus se propage, il n’en est pas le seul. WannaCry peut être transmis directement d’un ordinateur à l’autre sans que l’utilisateur ouvre un courriel.

Reste à voir la suite. Pour le moment, des pays comme les Etats-Unis, la Russie, la Belgique ou l’Italie ont été touchés par l’une des plus grandes cyber-attaques de l’Histoire. Suivre l’actualité concernant ce ransomware et ne pas ouvrir les liens étrangers serait sans doute d’une grande aide afin de ne pas vivre cette expérience désagréable.

Ransomware : cyberattaque à l’échelle mondiale
Note
Voir plus

Du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *