Le Li-fi c’est quoi et est-ce-qu’il révolutionnerait le Wi-fi ?

L’évolution du Wi-fi, serait-ce le Li-fi ? Je m’explique, le Li-fi c’est comme le Wi-fi mais sauf qu’au lieu d’utiliser les ondes électromagnétiques, on utilise la lumière. Le spectre optique. Le Li-fi est dit plus puissant que le Wi-fi, plus rapide, inoffensif pour la santé, sans limite de poids et encore mieux, bien plus sécurisé. Alors est ce que le Li-fi, ou dans son vrai nom le Light-Fidelity, serait-ce une évolution du Wi-fi ? La réponse est dans cet article !

li-fi plus puissant que la wi-fi

Le Li-fi et son ancienneté, l’avons-nous oublié ?

Le Li-fi est connu depuis plus d’un siècle. Effectivement, sa première démonstration remonte aux années 1880 quand Alexander Graham Bell, qui est l’inventeur du téléphone, montra son photophone. Cet engin, qui aujourd’hui est appelé le téléphone, était capable de transmettre sur plusieurs centaines de mètres le son de sa voix en utilisant uniquement, la lumière  du soleil. Ce fut la première technique de communication sans fil.

photophone de Alexander Graham Bell inventeur du téléphone

Voici ce que Alexander Graham Bell dira à propos de cette invention: « Can imagination picture what the future of this invention is To be ! »  en Français cela veut dire « Notre imagination peut-elle nous dire ce que sera le futur de cette invention ?« . Je pense qu’il a trouver la réponse à sa question, avez vous donc une idée du Li-fi ? 🙂

Le Li-fi c’est quoi ?

Une technologie où les informations circulent à la vitesse de la lumière avec aucun problème de transmission. Contrairement au Wi-fi, qui lui, fonctionne grâce aux ondes électromagnétiques… Ce qui est plus lent.

Des développeurs nous ont montré la puissance de cette « nouvelle » technologie et nous ont expliqué qu’un film en HD, durant environ une heure et quarante-cinq minutes, se télécharge en moins de 35 secondes, sous le Li-fi. Imaginez-vous ? Sous le Wi-fi, un film durant environ 2 heures pèse entre 700 Mo et 1 Go: un téléchargement de ce fichier sous le Wi-fi, ayant une connexion normale, durerait entre 1 et 2 heures.

Je trouve déjà que ces progrès du Li-fi sont énormes, mais en plus de tout cela, c’est jusqu’à 5 fois moins cher que les zones Wi-Fi.

Comment cela fonctionne ?

Le Li-fi fonctionne grâce à une LED économique qui est pointée vers un capteur, qui à son tour capte les changements de luminosités très sensibles (et donc invisibles à l’œire à l’œil nu) et sont ensuite traités par l’ordinateur afin de pouvoir les lires.

LED fonctionnement du li-fi

Plus d’explication sur le Li-fi en vidéo

Le Li-fi vous intéresse un minimum ? Laissez cette vidéo vous convaincre de ses compétences ! Elle vous explique son système plus précisément, et en images. En plus de cela, elle vous présente des petits tests rapides, pour encore plus vous impressionner.

Cette technologie existe depuis 10 ans et a été « adaptée » aujourd’hui. Pourquoi ne pas l’utiliser ? Simplement parce que les opérateurs ne veulent pas prendre le risque de perdre de l’argent. Je comprend tout à fait, mais un jour, le Li-fi va révolutionner le Wi-fi.

Dans tous les cas, les actualités concernant le Li-fi seront rédigées sur ce blog, un domaine qui m’intéresse bel et bien. Un site est dédié à la technologie du Li-fi, je vous invite à vous y rendre ici.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à donner vos avis en commentaire ! 🙂

Share this post

Thibault

Bonjour, Je m'appelle Thibault et je suis passionné d'informatique et plus particulièrement de développement. Je possède ma propre équipe et si vous voulez en savoir plus là dessus je vous donne rendez-vous sur http://nexavir.fr (je pense que cela plaira à certains)

  1. Daoka 2 juillet, 2015 at 17:45

    Bonjour,
    Merci, super article !
    Mais il y a une petite erreur, il n’y pas de différence entre la lumière les ondes électromagnétiques. La lumière est juste la partie visible du spectre des ondes électromagnétiques, le WIFI utilise une partie non visible (ondes radio) du spectre électromagnétique. Les ondes électromagnétique vont à la vitesse de la lumière (en fait c’est la même chose, donc forcément ça va à la même vitesse. Onde radio = Lumière non visible). Par contre la fréquence de la lumière étant plus élevée que celle du des ondes WIFI ,ça devrait permettre, j’imagine (je ne suis pas aller vérifier) des débits plus élevés (mais la vitesse de la lumière n’a rien à voir à l’affaire).

  2. Thibault 2 juillet, 2015 at 18:34

    Tu as en partie raison mais le LIFI reste beacoup plus rapide est inoffensif pour la santé.

  3. Julien 2 juillet, 2015 at 21:55

    J’attends de voir ça en pratique chez moi pour donner mon avis même si ça me parait pas mal !

    PS: J’ai repéré une petite faute tout au long de l’article, on parle du « wi-fi » qui est un nom masculin donc ce serait plus le wi-fi que la wi-fi je pense :p

  4. Thibault 2 juillet, 2015 at 22:04

    Merci beaucoup pour ton commentaire, c’est la deuxième remarque je m’en occupe donc immédiatement 🙂

  5. Garthh 2 juillet, 2015 at 22:45

    Sauf que d’après ce que j’avais lu (il y a un peu près un an), le Li-Fi pour l’instant, c’est pas bi-directionnel, c’est bien d’émettre depuis le « réseau » vers le PC, mais il serait aussi pratique que le PC puisse émettre aussi… ensuite, un petit rappelle sur une techno similaire qui « énerve » encore beaucoup aujourd’hui : les télécommandes infrarouge qui demandent parfois des gymnastiques assez dingue pour changer de chaîne quand le magazine TV a décidé de rester sur la trajectoire du faisceau… si il faut orienter la tablette dans une direction improbable pour avoir un signal satisfaisant, c’est pas top non plus. Dernière chose : la santé… n’y a-t-il aucun problème de santé ? de la lumière qui « clignote » à très haute fréquence ne peut-elle pas être dangereuse aussi ? bref, personne ne s’y intéresse, c’est peut être pas une question de « lobby du Wi-Fi », mais peut être parce que ce n’est pas encore LA solution…

  6. Thibault 2 juillet, 2015 at 22:49

    Commentaire très pertinent je n’ai presque rien à dire mise appart que pour les ordinateurs fixes ou bien « gamers », cela peut être une superbe alternative.
    PS :: Les changements d’intensités lumineuses sont très faible et ne sont pas dirigés vers les yeux donc de ce point de vue je ne demande qu’à tester 🙂

  7. Fylzik 2 juillet, 2015 at 23:36

    Comme Daoka l’a dit, le wifi est au même titre une onde électromagnétique que la lumière, et se déplace donc à la même vitesse .

    « […] un film en HD, durant environ une heure et quarante-cinq minutes, se télécharge en moins de 35 secondes, sous le Li-fi »
    -> Vaste blague . Ce n’est pas le wifi qui bride la vitesse de transmission de données depuis internet (ou une autre source) mais bien la ligne de transmission (fibre optique, câble téléphonique, etc.) qui sont non-idéaux (et donc engendrent de la distorsion, atténuation, etc.), ), à moins que vous ne soyez à 4 km de votre wifi. Et là il n’y a pas de miracle, pour avoir un meilleur débit -> il faut remplacer ces lignes de transmissions (actuellement le « must » reste la fibre optique, et là on pourrait vaguement dire que c’est du « Li-fi » mais avec tout de même un support pour « guider » l’onde, et pas spécialement dans le spectre visible).

    Au final ce n’est pas tellement une innovation mais bien une modification, au lieu de faire rayonner le signal dans toutes les directions comme le ferait une simple antenne wifi, ici on le fait rayonner de manière directionnelle (comme un laser) dans une fréquence visible par l’oeil humain (ce qui aide à ajuster le récepteur correctement). Donc oui, il y a besoin de moins d’ondes électromagnétiques (dont l’effet nocif ou non sur la santé n’a pas encore démontré, bien qu’il vaille mieux les éviter).

    Daoka: la fréquence de la porteuse n’a pas de conséquence sur le débit, bien que la démodulation est facilitée à basse fréquence (problème de précision). En revanche la bande passante (largeur de bande de fréquence autour de la porteuse) est déterminante 🙂 Voir https://en.wikipedia.org/wiki/Nyquist_ISI_criterion

    Bref, c’est cool de vouloir vulgariser la télécommunication (qui est un sujet assez complexe en soi) mais attention à ne pas trop le vulgariser non plus :).

  8. bob 3 juillet, 2015 at 00:00

    C’est interessant comme support de donnée mais faut avouer que la mise en place est loin d’etre evidente :
    1) il faut bien pointer le laser (1mw pour la legalité) sur le recepteur. Les diodes sont pas gratuite quand on veut de la bande passante. Portée 100metres si on veut que le dot ne soit pas trop gros.
    Pour faire simple, on fait de la liason serie (uart) = une diode laser et une diode PIN de chaque coté.
    1 mbit/s = 1mhz…

    2) driver une diode PIN à haute frequences est tout sauf simple, il faut un filtre IR pour eviter la lumiere du jour au maximum.

    Bref c’est du IRDA relooké (qui a perdu son utilisation à cause de la partie software assez chiante pour faire du reseau). Si le software evolue alors pourquoi pas, en attendant le wifi est quand meme beaucoup plus simple à metre en oeuvre

  9. bob 3 juillet, 2015 at 00:07

    Sinon essayer de touver un emetteur optique qui tourne jusqu’a 3Ghz et une diode receptrice qui supporte 3Ghz pour adapter ca au rx/tx d’une carte wifi. Pas de software a travailler juste du hardware…quid du prix du module?

  10. h5ckfun 3 juillet, 2015 at 00:11

    Merci pour ce bien grand commentaire, le Li-fi est un sujet encore vaste. Je veux dire par là que nous en entendons peu parler.

    PS: On ne ferai pas un article sur le Li-fi pour faire du commerce.

  11. alx 3 juillet, 2015 at 03:52

    bon, si tu veux etre pointilleux, tu pourrais egalement corriger ta faute : « C’est tellement énervant de voir une telle faute dés le titre, que je ne suis pas ALLE’ bcq plus loin. » 😉

  12. Théo 3 juillet, 2015 at 08:14

    En même temps, je ne suis pas ALLER plus loin me fait bcp plus de mal que LE ou LA wifi…

    =)

  13. Maxx 3 juillet, 2015 at 09:51

    Mouais, ben si c’est pour se taper des liens de ce genre, article à peine creusé (dans le genre du Journal du Geek), sur la Une de Korben.info, on pourrait éviter non ???

  14. h5ckfun 3 juillet, 2015 at 09:59

    Le Li-fi est un sujet à débat, comme tu peux t’en apercevoir via les commentaires de cet article. Il y a quelques articles sur cette technologie sur le web, et si tu les lis bien, tous ont des avis et des explications différentes. C’est un nouveau sujet sur le web. Merci tout de même de ton commentaire.

  15. hclaria 3 juillet, 2015 at 10:02

    Et quid du multiplexage pour que Bob regarde Lost sur Netflix et Giselle surfe sur Facebook ?

    Pour rappel le Wi-FI c’est de l’EM qui voyage aussi vite que la lumière.. C’est juste une longueur d’onde non visible avec des protocoles de liaison par dessus pour permettre le partage du médium partagé (l’air) / gérer les collisions / le multiplexage pour augmenter le débit.

    Appliquer ces mêmes systèmes à la lumière provenant d’une diode ça ressemble méchamment à gérer du CSMA/CD / Multiplexage sur de l’IRDA, ce qui ne semble pas bcp + mieux que le Wi-Fi.

  16. MysteryDash 3 juillet, 2015 at 11:43

    En attendant vu que c’est basé sur la lumière ca ne traverse pas les murs, je vois donc pas trop comment ça peut remplacer le wifi…

  17. JB 3 juillet, 2015 at 13:03

    Non, il a raison lumière = onde EM.

    L’innocuité des ondes est prouvée (sinon pour faire simple pas d’IRM) ; le seul problème étant l’échauffement dans la bande autour de 2.4GHz (et c’est pour ça que ton micro-ondes peut être ennuyeux pour le WiFi).

    Le LiFi par contre, faut se méfier ; c’est très sur le papier tant qu’ils se limitent au domaine visible ou inférieur ; après, y’a pas d’innocuité (UV, X, etc).

    Après, je demande à voir en utilisation : par que le WiFi a beau être pratique, en 2015, le filaire reste toujours invaincu dès que tu as besoin de performances et de fiabilité, sachant que le WiFi est quand même peu stable (même si ça ne se voit pas en utilisation « bureautique » disons – je vous invite à regarder les paquets perdus en fonction de votre matériel et emplacement), je me demande comment se comportera le LiFi…

  18. Nostfake 3 juillet, 2015 at 13:34

    Il ne s’agit pas ici d’une explication du sujet mais de fausses informations.

    Je ne vais pas répéter ceux qui a pu être dit, les autres commentaires sont là pour le faire. Tu pourrais prendre en compte les remarques faites et corriger ton article qui parle en effet une techno peu connu du grand public.

  19. Maeelk 3 juillet, 2015 at 14:29

    Les fréquences utilisées en wi-fi ne posent pas de problème de santé non plus hein. Techniquement de toutes façons, toute lumière est clignotante, c’est le principe de la notion de fréquence.

    Au final, le li-fi c’est juste une façon rigolote de faire autrement ce qu’on sait déjà faire mieux et avec plus d’avantage. Ça déplace juste la question de ce qui est tolérable pour les bobos se méfiant de tout ce qui est un tant soit peu nouveau.

    Les rayons cosmiques sont bien plus énergisants (et pas plus ionisants) et tout le monde s’en cogne, non ?

    https://associationslibres.wordpress.com/2015/05/29/non-le-wifi-ne-va-pas-rendre-vos-enfants-malades/

  20. M3Tos 3 juillet, 2015 at 15:10

    Bonjour à tous, je suis admin système à l’hôpital (Perpignan) où justement nous sommes « beta testeurs » d’une solution Li-fi, la technologie n’est pas encore au point certes je vous l’accorde.

    Mais sur beaucoup de point, elle est très appréciable.

    – Déjà, c’est pas avec un laser mais de simple spot lumineux LED à haute fréquence. Ce qui d’un, permet le nomadisme comme pour le wifi ( calcul d’une implantation afin de ne jamais perdre le contact entre deux sport) donc les lumières du faux plafonds on été remplacées par des spots pour le lifi tout simplement. Évidemment c’est en développement, tout n’est pas parfait ( si on couvre le récepteur sur le pc portable, ça coupe bien sûr) mais il y a du progrès petit à petit. Ceci étant, il n’y a pas à se soucier de l’orientation ou quoique ce soit avec cette installation. Si on est sous la lumière on a le réseau.

    – Le wifi a été interdit via une nouvelle loi dans les hôpitaux, crèches et écoles, du coup si on veut pouvoir se déplacer dans un bâtiments, le li-fi sera à terme la seule alternative.

    – Il permet effectivement des débits de l’ordre de 1Gb/s. Ce n’est pas encore le cas mais le multiplexage est en développement via de nouvelles DEL à plus haute fréquences, et diverses fréquences également.

    – L’utilisation de cette technologie dans des lieux stériles est TRES avantageuse aussi, en effet placer du wifi dans les blocs opératoire est très compliqué sur beaucoup de points et normes d’hygiènes, avec le lifi aucun soucis. On change les lampe, les relie au réseau et c’est réglé.

    – Si cela intéresse certains d’entre vous je peux prendre quelques photos, et quelques schémas pour vous montrer le tout. Nous n’avons pas encore suffisamment développer le projet, et travaillons de paire avec la société OLEDCOM, mais c’est une technologie en laquelle nous avons pleinement foie, et qui un joue nous l’espérons trouvera sa place dans beaucoup de lieux publics.

  21. DucLeto 3 juillet, 2015 at 16:37

    J’aime les gens aussi sûre d’eux… des dizaines d’études démontrent que les ondes wifi sont dangereuses. Et des dizaines d’autres montrent qu’elles ne sont pas dangereuses. La seule différence est que toutes celles qui montrent leur innocuité sont financées par l’industrie des télécommunication…
    Perso, je pense que Korben a raison de ne pas exposer mini-lui au wifi (autant que cela soit possible).

  22. lemaire 3 juillet, 2015 at 17:20

    Bonjour M3Tos !

    Je suis très intéressé par la documentation dont tu parle.
    Niveau étanchéité, le wifi est nettement moins sécurisé que le lifi, puisqu’il passe les mur.
    Avoir du lifi, c’est aussi pouvoir savoir précisément dans quels zone ont a tel accès.

    Ça devrait intéressé l’armée en plus des hôpitaux.

    Si tu pouvais m’envoyer ta documentation, j’en serais ravi. Mon adresse est orbiter28 chez hotmail point fr

    Je risque de te mettre un peu de temps à répondre par cet e-mail, ce n’est pas mon mail principal.

    Et merci beaucoup pour le partage !

  23. JB 3 juillet, 2015 at 17:56

    En soit, oui le WiFi est inoffensif. Mais, la plupart des gens n’y croient pas (après, il y a un « mais » cf paragraphe suivant)

    En fait, j’aurais dû légèrement rentrer dans les détails : pour faire simple, les molécules d’eau entre en résonance à 2,4GHz (c’est d’ailleurs le principe du micro-ondes pour réchauffer les aliments, faire augmenter l’agitation thermique par ce biais), c’est ce qui inquiète les autorités de santé et « par principe de précautions mieux vaut éviter d’échauffer des zones vitales » (le cerveau par exemple avec notamment certaines bandes GSM puisque l’on colle son téléphone à l’oreille). Après, vu les puissances émises dans un IRM (en routine clinique, 3T=10 millions fois que le champ électromagnétique terrestre).

    Mais, si tu n’es toujours pas convaincu, demande toi juste à quel scandale sanitaire s’expose un pays comme la France ou les US où des gens passent des IRMs régulièrement, et je ne te parle même pas de l’imagerie nucléaire ou des doses de radiations ionisantes auxquelles sont soumis les astronautes (c’est d’ailleurs pour ça qu’ils meurent généralement plus jeunes).

    PS : Je ne veux pas faire argument d’autorité avec ça, mais j’ai eu l’occasion de travailler en biomédical et notamment imagerie en établissement de soins et dans le spatial. Si tu veux croire que tu attraperas un cancer à cause de ta box, libre à toi. Mais, ne t’inquiète pas comme disait Desproges, « si tu attends ton cancer », ca a beaucoup de chances d’être dû à la pollution atmosphérique ou à ce que tu manges (sauf si tu fais un séjour dans l’espace ou de fréquents allers-retours en avion).

  24. Bob 4 juillet, 2015 at 08:31

    Je me demande bien d’ou vous sortez vos 1Gbit/s, d’une part les seules « news » commerciales sont des tablettes equipés en usb2.0 = 240mbit/s réels dans le meilleur des mondes.

    Ailleurs je lis ceci :
    -avril 2014-
    « Un projet avec le CEA-Leti vise un modem Li-Fi bidirectionnel à 20 Mbits/s, permettant une véritable connexion internet sans fil. »

    Donc c’est joli sur le papier mais en realité les photodiode qui fonctionne à des frequences vraiment elevées ca coute un bras et une jambe. Donc a moins d’arriver a moduler sur differente couleur et d’avoir differentes photodiode avec filtrage de la couleur, ca va pas etre evident de depasser 100mbits – ce qui est deja genial (en fait je vois meme pas l’interet de mitoner sur 1Gbits telement c’est inutile, meme en cable ethernet on pourait pas cabler un hopital a cause des longeurs de cables). Donc ca donnerai de la fibre optique à 100%…autant avoir un dongle usb fibre optique directement!

  25. Bob 4 juillet, 2015 at 09:09

    En plus la led, il faut bien qu’elle est une entrée WAN, du coup on suppose que c’est du CPL donc partagé pour tout un secteur de l’hopital. Au mieux on a 3 phase sur du triphasé soit 150mbits x 3 en etant tres optimiste….
    Bref encore une boite qui fait sa pub tout en essayant d’endetter les hopitaux deja en souffrance bugdetaire. Alors que le bluetooh est parfait, tres peu rayonnant (0dbm) en comparaison du wifi (20dbm) et les equipements des particuliers deja equipés! Du n’importnawak sans meme parler de la dangerosite du wifi

  26. Bob 4 juillet, 2015 at 09:14

    sauf si c’est du cpl (courant porteur) auquel cas, n’importe quel imbecile qui demonte son plafonier et place une ampoule pirate ecoute ce qu’il veut bien entendre. Je serai etonné que des militaires marchent à ce jeu la.

  27. noel 4 juillet, 2015 at 11:02

    Dire que l’innocuité des ondes est prouvée est complétement faux. Surtout quand tu parles des UV et rayon X. On sait très bien que ces rayonnements provoquent des interférences chez l’homme notamment au niveau ADN/ARN.
    C’est d’ailleurs pour ça que dans ton dossier médical, tu as un suivis des radios, scanners ou IRM effectués afin de ne pas dépasser un seuil de tolérance.

  28. noel 4 juillet, 2015 at 11:10

    Le problème n’est pas tant l’effet d’une box sur le corps (et encore) mais plutot l’effet de dizaine voir centaines de box en même temps (va dans des immeubles à Paris, tu captes un nombre impressionnant de wifi).
    Tu rajoutes à cela, les ondes téléphones et les ondes radio, les signaux GPS, enfin bref tout ce qui produit des ondes (même ton radiateur en fonte …. si si, il produit des infrarouges) et là t’as un beau bazar.

    Si tu n’es pas convaincu tu prends du cresson (une plante facile à trouver et qui pousse facilement) et tu le fait pousser dans un pot sur ta box … tu vas voir qu’il vas rapidement faire la tête et ne pas se développer correctement. J’ai travaillé sur une étude à Nancy qui consistait à étudier l’effet des ondes GSM sur le développement de cellules humaines et c’était pas jolie jolie. Alors certes, on s’éloigne du corps humain, mais ça reste similaire.

  29. yoananda 6 juillet, 2015 at 13:39

    et donc le lifi traverse les murs comme le wifi ?
    c’est un peu tout l’intérêt du sans fil non ? de ne pas se préoccuper qu’il y ai un canapé entre l’ordi et la box …

    pas trop compris l’intérêt du lifi, si ce n’est pour relier des villages entre eux éventuellement.

  30. Maeelk 6 juillet, 2015 at 21:31

    Euh… vous pourriez les produire ces « dizaines d’études » ? Elles ont du paraitre dans Marie Claire parceque je ne les ai pas lues dites donc !

  31. edric 7 juillet, 2015 at 17:29

    Bonjour,

    Je me permet de faire quelques commentaires :
    1) Tous les systèmes sont monodirectionnels, c’est la différence qu’il y a à écouter la radio dans la voiture et la CB où chacun est équipé d’un émetteur et d’un récepteur.
    A priori, on ne se résout pas à « éclairer le plafond » donc la voie retour est plutôt RF ou IR.
    2) On peut dire que contrairement au WIFI, la lumière visible d’une led n’est pas invasive et ne va pas traverser la peau donc à fortiori lève tout doute de dangerosité.
    3) Le principal intérêt du LIFI est la possibilité de créer de nouveaux réseaux mobiles de communication qui ne passent pas par les opérateurs. C’est à dire qu’à l’échelle d’une ville, d’une usine, d’un immeuble ou d’un appartement, tu peux envoyer des données vers des mobiles sans passer par internet ou la 3G. Les usages ne seront donc pas les mêmes.
    On ne peut donc opposer LIFI et WIFI qui tout simplement n’ouvriront pas aux mêmes champs d’application.
    4) Autre point différenciant, ça marche en mode avion ! ce qui est une conséquence du point 3 mais qui permet de recevoir des informations broadcastées par les éclairages public ou non sans avoir à s’identifier. L’opérateur est donc celui qui est propriétaire du réseau d’éclairage.
    sites frrançais intéressants :
    http://www.smartlightingalliance.org/
    http://www.oledcomm.com/

  32. Zargol 8 juillet, 2015 at 11:17

    Super article je pense que cela n’a pas été facile de parler de ce sujet mais en tout cas vous avez réussi à lancer un vrai débat +1 abos au flux RSS 🙂

  33. Wan 9 juillet, 2015 at 02:37

    Merci pour ces explications.

    Juste une précision pour ta première partie. Je la comprends peut être mal, mais chez moi je suis en Gbps grâce à la fibre. Je suis donc bien bridé à cause de mon Wifi quand je suis sur mes portables, pas à cause de la ligne de transmission…

  34. butler 9 juillet, 2015 at 09:52

    pourquoi forcément du cpl?
    pourquoi on ne pourrait pas relier ça en ethernet voir fibre optique tant qu’à faire!

    le bluetooh? portée nulle et débit pourri

    au passage les nouveaux équipements wifi montent sur des débits proches du Gbps
    bon ok c’est du théorique mais ça ouvre la possibilité de monter des réseaux rapide en sans fil!

  35. MaxKweeger 10 septembre, 2015 at 08:08

    Concrètement, je ne vois pas très bien comment le LiFi peut remplacer le Wifi.
    Exemple, j’ai mon téléphone dans ma poche, le LiFi ne passera pas ??

Post a new comment