Comment éviter les pièges de l’e-réputation ?

Dans la mesure où la réputation sur le web est toute aussi importante qu’un curriculum-vitae, les professionnels se doivent d’avoir une parfaite maîtrise de leur image sur Internet. Parce qu’il est quasiment impossible de plaire à tout le monde, il convient de ce fait de prendre les précautions nécessaires et préserver ainsi une réputation positive et éviter par la même occasion les éventuels pièges.

eviter pieges e reputation

Règle n°1 : se faire connaître

Lorsqu’il est question de préserver son image sur toile, la première règle est de se faire connaître sur Internet. Autrement dit, il faut être présent et actif dans l’espace numérique. Pour ce faire, rien de tel que de jouer sur sa notoriété, en multipliant les contenus de qualité, notamment sur les médias sociaux ou encore sur les blogs en faisant appel à des professionnels comme ridigio. Il faut savoir en effet que Google privilégie les contenus de qualité et optimisés dans ses classements, un excellent moyen de gagner une visibilité optimale.

Règle n°2 : garder le contrôle sur son image

Dans le domaine de la réputation en ligne, l’unique mot d’ordre est prévenir. En d’autres termes, pour éviter une mauvaise réputation sur la toile, il est toujours préconisé de garder le contrôle sur son image sur Internet. Dans cette démarche, il est donc primordial de procéder à un diagnostic de sa e-réputation, en répertoriant les contenus déjà visibles et présents en ligne. Suivant les résultats de l’analyse, vient alors le moment de créer du contenu positif afin justement de maintenir une bonne réputation. Enfin, il faut ensuite penser au positionnement, en remontant et rendant plus visibles ces contenus positifs, de manière à être présent dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Règle n°3 : intégrer la e-réputation dans le marketing

Par ailleurs, il s’avère toujours important d’intégrer directement dans le marketing de l’entreprise la e-réputation. C’est effectivement de cette manière qu’une entreprise peut mettre en place une veille de sa réputation en ligne, un outil désormais indispensable pour éviter une mauvaise réputation. L’objectif de la veille consiste à savoir qui dit quoi à propos de l’entreprise, donc un excellent moyen de connaitre les besoins et attentes des consommateurs. Intégrer la e-réputation dans le marketing permet de ce fait d’identifier les différents influenceurs clés, de connaître par la même occasion qui sont ses concurrents et ce que pensent les internautes de la concurrence…

Règle n°4 : être réactif au bad buzz

Et pour terminer, être réactif par rapport aux éventuels bad buzz s’avère être une arme puissante pour éviter le renvoyer une image négative sur le web, d’où l’intérêt de la veille. Dès lors qu’un post est susceptible de nuire à l’image de l’entreprise, il convient alors de réagir en répondant au commentaire, en essayant de comprendre l’insatisfaction qui se cache derrière ce bad buzz, etc. Parallèlement, l’entreprise doit également « nettoyer » son image sur Internet, en publiant du contenu de qualité pouvant avoir un rapport ou non avec le bad buzz.

Share this post

Adrien Russo

Passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique, je suis le fondateur de H5ckFun et de quelques autres...

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire