Effets graphiques à connaitre dans les jeux-vidéo 3D et jouer moins bête

De nos jours, les jeux vidéos sont infiniment plus complexes et plus beaux qu’ils ne l’ont jamais été. Ils sont aussi plus configurables, certes. Mais que signifient ces mots, tous plus compliqués les uns que les autres ? Voici une liste des différents effets les plus utilisés dans le monde du jeu-vidéo, et comment les configurer. De cette manière, vous jouerez moins idiot !

L’antialiasing pour une image plus agréable

L’antialiasing est peut être l’effet le plus bonifiant pour votre rendu graphique, et sûrement l’un des plus coûteux en ressources.

En effet, il permet d’enlever l’impression de pixellisation à l’écran, qui est appelée « aliasing », et donc d’avoir une image plus agréable et plus naturelle. Il permet de s’affranchir des pixels de nos écrans, ou presque.

effet graphique antialiasing

Reculez de quelques mètres, vous verrez la ligne de gauche (qui a subi un AA) plus lisse que celle de droite (qui n’en a pas subi).

Il existe plusieurs types d’AA, voici les principaux :

  • SSAA, le plus glouton en performances, mais visuellement parfait. Il est surtout utilisé dans les films. Il consiste à, pour chaque pixel, créer d’autres « sous-pixels » pour en faire la moyenne. Vous imaginez bien que si on crée 4 sous pixels pour chaque pixel, le temps de rendu est multiplié par 4 et le nombre d’images par secondes affiché est également divisé par 4. Ce qui requiert un ordinateur de guerre !
  • FXAA ou MLAA sont bien plus performants : ils se contentent de détecter les arrêtes et de les flouer. La perte de performance est ainsi moins importante, mais le rendu est moins agréable.
  • TXAA, ou Temporal AA réduit l’antialisaing des mouvements. Il vise à augmenter la qualité, en dépit des performances : il est donc visuellement plus agréable que le FXAA.

Pour que vous comprenez mieux tous ces AA, voici des exemples de TXAA et de FXAA pris avec Unreal Engine 4.

exemple image graphique type FXAA

FXAA

exemple image graphique type TXAA

TXAA

exemple image graphique sans AA

Sans AA

Le Blur motion pour des mouvement floutés

Le Blur motion, en français Flou de mouvement, est une simulation du flou causé par le mouvement des objets pour ne pas qu’ils semblent saccadés. Ainsi, les mouvements semblent plus réalistes. C’est le flou cinétique.

Cette technique est aussi utilisée dans les films, mais, là aussi, avec plus de précision. Il est surtout utile lorsque le nombre d’images par seconde est bas. Dans les films, on tourne à 24 FPS, et pourtant, tout semble fluide. Mais dans les jeux, le rendu ne serait peut être pas le même. C’est au ressenti de chacun.

blur motion effet de mouvement image

On voit clairement que les membres sont flous, comme si on prenait une photo alors qu’ils bougeaient.

L’ambient occlusion : un jeu de lumière pour un relief plus marqué

Dans la nature, avec les multiples réflexions de la lumière, tout est toujours un peu éclairé. C’est la raison pour laquelle les ombres ne sont pas toutes noires.

Dans les jeux, il faut aussi simuler cette particularité. Cela se nomme l’Ambient occlusion, ou l’occlusion ambiante en Français. Cet effet éclaire tous les objets avec des lumières partout. Si deux faces sont très rapprochées, la quantité de lumière émise diminue, et ainsi, rend ces zones plus sombres. Les reliefs sont donc plus marqués.

effet ambient occlusion blender

A gauche, avec AO. Les contrastes sont plus marqués qu’à droite, sans AO. Les adeptes de Blender reconnaîtront Suzanne, figure iconique de ce logiciel.

La tesselation pour une meilleure géométrie

La tesselation consiste à ajouter de la géométrie (i.e. ajouter les triangles qui ne figurent pas dans le modèle 3D initial) pour que le rendu soit plus détaillé, par une texture.

Cela permet d’augmenter le nombre de polygones d’une scène, pour que le rendu soit plus juste, et de les rendre moins « bruts ».

effet graphique jeux-vidéo tesselation

A gauche, sans tesselation, Suzanne est plus géométrique et semble donc moins naturelle qu’à droite, avec tesselation.

Des effets graphiques à connaitre pour réaliser une critique ou jouer dans les meilleures conditions

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour tirer le meilleur de vos jeux préférés, et vous savez aussi comment faire pour que le frame rate (images par seconde) ne diminue pas trop, tout en gardant le rendu le plus beau possible.

Ces effets sont aussi à connaitre pour réaliser une critique concrète au niveau du graphisme d’un jeu-vidéo.

Alors maintenant, c’est à vous de jouer ! N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux. 😉

Share this post

  1. Informatique & technologie | Pearltrees 12 décembre, 2015 at 14:50

    […] d'importer facilement des photos depuis un appareil photo ou une carte média. Page officielle. Effets graphiques à connaitre dans les jeux-vidéo 3D et jouer moins bête. De nos jours, les jeux vidéos sont infiniment plus complexes et plus beaux qu’ils ne l’ont […]

Post a new comment