Débuter en programmation : choisir son premier langage

Bonjour à vous, amis geeks en herbe. Vous voulez débuter en programmation, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous êtes au bon endroit ! Continuez la lecture de cet article, pour en savoir plus sur la programmation : sa complexité, son utilité, par où commencer ?

La programmation : est-ce-que c’est compliqué ?

Il n’y pas de réponse universelle. Cela dépend du langage, de ce que vous voulez en faire, et aussi de là où vous apprenez : ciblez vos tutoriels.

Si vous êtes un absolu débutant, ne prenez pas des cours magistraux, mais au contraire, ne choisissez pas de cours pour débutants en programmation si vous souhaitez approfondir vos connaissances dans un langage.

La difficulté dépend aussi du « niveau » du langage que vous souhaitez utiliser. Le niveau est le point auquel le langage de programmation est éloigné du code binaire.

  • Plus le langage est haut niveau sur la barre et plus il est orienté humain.
  • Plus il est proche du code binaire, et plus il est éloigné de l’humain et donc plus difficile à apprendre.

On distingue deux types de langages. Ceux compilés, c’est à dire qu’ils sont « transformés » en code binaire (comme le C++), lisible par l’ordinateur.

Et puis les langages interprétés, lisibles par un programme qui est spécialement fait pour lire ce langage, nommé interpréteur, comme JavaScript ou Python. Il existe aussi le cas des langages en bytecode, qui sont pré-compilés, puis interprétés, comme Java ou C#.

Langages de programmation

Dans l’ordre : C++, NodeJS, Java, Python, et C#.

En règle générale, les langages de programmation interprétés sont de plus haut niveau que les langages compilés. Donc plus faciles à apprendre.

Programmer c’est joli, mais pour quoi faire ?

Coder, ça se fait toujours dans un but, plus ou moins précis : créer une application Android, un jeu pour SteamOS, un logiciel de gestion, un système d’exploitation (ne voyez pas trop gros non plus).

De ce fait, ce ne seront pas les mêmes techniques de programmation qui seront employées : il est impensable de créer un OS en python, par exemple.

Si, en revanche, vous souhaitez coder pour coder, un langage est indiqué : le C++. En C++, on peut tout faire, et il permet de programmer en bas niveau comme en haut niveau : vous pourrez créer des jeux super aboutis avec Unreal 4, Stingray, ou Cry 3, comme des OS (Windows est partiellement codé en C++).

Il a l’avantage d’être très performant, car compilé, mais de ce fait un peu complexe, car rigoureux. Il existe aussi python. Un langage bien plus simple que le C++, mais moins performant et moins puissant.

Pour coder un jeu, vous ne devez pas raisonner en langage de programmation, mais en moteur de jeu : vous adopterez le langage utilisé par le moteur de jeu que vous aurez choisi. Les ténors sont Unreal Engine 4, Cry Engine, Unity 5, et Hero Engine pour les MMORPG.

Moteurs de jeux créer un jeu

UnrealEngine 4, CryEngine, Stingray

Pour coder une application mobile, vous n’avez pas le choix : Java pour Android, Objective-C pour iOS. Vous pouvez aussi coder en C/C++ pour Android afin d’accéder aux couches plus bas niveau, mais ce n’est pas conseillé aux débutants.

Pour avoir le total contrôle sur la mémoire et tout ce que vous faites, l’incontournable est le C, voir l’assembleur, ou si vous ne voulez pas trop vous embêter : C++.

En C et en ASM, vous gérez tout à la main, dont la mémoire, ce qui peut être très lourd.

Pour faire un programme scientifique, comprendre qu’il est dédié au calcul et non pas à la beauté de l’interface, le FORTRAN est incontournable. Il est compilé, donc jouit de très hautes performances, et est un vieux langage. Le fait qu’il soit vieux ne signifie pas qu’il n’est plus au bout du jour, bien au contraire : un programme en FORTRAN sera encore lisible et exécutable pendant plusieurs décennies, c’est un langage mature. Il est aussi de ce fait très bien connu des compilateurs, qui l’optimisent bien mieux que les autres langages.

Pour créer des programmes graphiques, c’est à dire avec une interface, par exemple un navigateur web, Word, ou un programme pour visionner des images, vous avez un très large choix : Java, Python, C++, C#… La liste est longue.

Et ils se valent à peu près tous. Le C++ est plus performant, python est plus simple, C# et Java sont plus confortable. À vous de choisir. Pour commencer, python est un choix judicieux, mais pas du tout rigoureux, ce qui peut être problématique pour la lisibilité de vos programmes. 

Qt framework C++ créer applications graphiques

Qt, un framework C++ pour créer des applications graphiques

Pour coder des programmes embarqués, c’est à dire dans des appareils peux puissants comme par exemple un Arduino ou un Raspberry Pi ou carrément un AR.Drone (cf : comment coder son drone), vous devrez adopter le langage proposé par la plateforme embarquée : une sorte de C pour Arduino, et C/C++/Python/Wolfram pour Pi. Ce dernier embarque un noyau Linux, donc vous pouvez faire tourner à peu près n’importe quoi dessus.

Plateformes embarquées programmation

Arduino, Paspberry Pi, et ArDrone

Les sites web ne sont pas l’objet de cet article, cependant, sachez qu’on code ce qui est affiché à l’écran en HTML5/CSS3, les scripts en JavaScript et les mécanismes permettant d’avoir une page « générée » avec PHP et Ajax.

J’espère que cet article vous éclaires dans le domaine de la programmation informatique. Si tel est le cas, n’hésitez pas à le partager via les réseaux sociaux ! 😉

Share this post

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire