La conscience artificielle : c’est quoi et comment pourrait-elle naître ?

Avec les progrès de l’informatique, rien ne semble pouvoir arrêter sa montée en puissance. Peut être que dans quelques années, nous la verrons nous égaler et devenir consciente ? Si vous souhaitez en savoir plus sur sa possibilité d’exister et d’en connaitre également les risques, vous êtes sur la bonne page.

conscience artificielle c est quoi risques

Une conscience artificielle, c’est possible ?

Rien ne semble l’empêcher : nos cerveaux ne sont constitués que de neurones, et que sont les neurones, sinon des circuits électriques ? Selon ce constat, ce serait effectivement possible, mais il ne faut pas oublier que les neurones modifient leur agencement eux même. Mais là aussi, cela reste simulable par ordinateur.

Parlons désormais de puissance. Le cerveau est estimé à environ 20 PFLOPS, c’est à dire 20 millions de milliards d’opérations par seconde. L’ordinateur le plus puissant au monde, le Tiathne-2 (cf : en savoir plus sur les supercalculateurs), monte à 33PFLOPS. Sauf que le cerveau utilise tous ses neurones en même temps alors que les supercalculateurs traitent les informations une par une (ils traitent en réalité plusieurs informations en même temps, mais pas d’une manière aussi efficace que nos neurones).

conscience artificielle architecture cerveau

A gauche, le fonctionnement du cerveau. A droite, celui d’un ordinateur.

Pour qu’une conscience artificielle égale le cerveau, il faudra donc une puissance supérieure à celle que l’on peut développer actuellement. Mais avec l’avènement des technologies quantiques, ce ne sera peut être bientôt plus qu’un vieux problème si elles se révèlent tenir leurs promesses.

Un autre problème est celui d’arriver à coder une conscience artificielle : qu’est ce que la conscience ? En tant que rédacteur d’un blog d’informatique, je ne pense pas pouvoir répondre à cette question. De même, qu’est ce que l’intelligence ? Ces deux questions posent des problèmes, parce qu’elles n’ont pas de réponse fixe et déterminée ; selon les courants de pensée, selon les opinions, etc, il existe différentes définitions de ces deux notions. Comment créer une conscience artificielle si l’on est pas sûr de ce que c’est exactement ?

Cela dit, une définition qui rallie beaucoup de gens serait que la conscience, c’est savoir que l’on existe. Or, dans le cas d’une conscience artificielle informatique, cela est tout à fait possible ; si l’on crée un programme capable de conceptualiser différentes choses, il pourrait aisément se conceptualiser lui même. Mais, suite à cette question, se posent des tas d’autres questions ; comment rendre une machine créative, subjective, ou dotée d’esprit critique, voir carrément d’opinions ?

Quel est le risque d’une conscience artificielle pour l’humain ?

Imaginons désormais que nous puissions créer une conscience artificielle. Encore d’autres questions se posent ; est-il moral de créer cela ? Avons-nous le droit de créer quelque chose de conscient ? Cela ne remet il pas en question beaucoup de croyances ? Et même l’essence humaine ? Et surtout, est ce que nous pourrons traiter cette conscience artificielle comme un être, ou comme un simple robot, dénué de tout sentiment, n’étant rien de plus qu’un tas de lignes de code ?

Je ne pense pas que ceux qui créeront la première conscience artificielle seront des industriels, car ce ne serait pas rentable, surtout que cela risque de coûter des millions en recherche et en développement. Si ce sont des indépendants, comme vous et moi, ou des scientifiques, seront-ils conscients de tout cela ainsi que des potentiels dangers ?

Autant vous le dire tout de suite : Terminator, Matrix, iRobot, ou tous les films du même style ne sont pas réalistes. Une IA (intelligence artificielle) ne sera pas la cause directe de la fin de l’humanité ; je pense que des films comme Chappie sont déjà plus proches de la réalité. Cela dit, imaginez qu’une conscience artificielle tue accidentellement (ou pire, volontairement) un être humain : qui condamner ? Son créateur ou la conscience en elle même ? Une telle question implique de leur donner un statut juridique qui est impensable de nos jours !

nao robot conscience artificielle

Si une telle intelligence artificielle existe, ne risquons nous pas de tous nous reposer dessus, et de devenir tous obèses, de dénaturer l’espèce humaine comme dans Wall E ? Serait ce là le comble de l’assistanat, ou au contraire, la renaissance de l’humanité ?

Vous voyez bien toutes les questions que soulève ce genre de chose. Mais, parce que nous nous posons ces questions, n’aurions pas déjà accepté l’idée qu’une telle chose était possible et qu’il allait falloir nous y faire ?

Pour aller plus loin sur la conscience artificielle

Merci de votre lecture ; le sujet de l’intelligence et de la conscience artificielle mériterait bien plus d’approfondissements que je ne peux vous proposer. Plusieurs projets de consciences artificielles sont déjà en cours, n’hésitez pas à ajouter votre pierre à l’édifice !

Si vous avez quelques minutes de plus à consacrer à la conscience artificielle, allez faire un tour ici !

Share this post

Post a new comment