Cinéma et jeux-vidéo, destins croisés

Ce mois de mai 2016 est des plus excitants pour les gamers cinéphiles. La semaine dernière a enfin été dévoilée la bande-annonce de la très attendue version filmique d’Assasin’s Creed, prévue pour le 21 décembre prochain. En vedette, le génial Michael Fassbender incarne Callum Lynch. On attend avec encore plus d’impatience le 25 mai, date de sortie officielle du premier volet de Warcraft (Le commencement), jeu culte développé par Blizzard depuis 1994.

C’est une tendance lourde. Les studios hollywoodiens adaptent de plus en plus les best-seller des jeux vidéo sur grand écran. On pense bien sûr au génial Prince of Persia: les Sables du temps avec Jake Gyllenhaal dans le rôle de Dastan pour une épopée au cœur de la Perse. La mise en scène, les décors ultra-réalistes et les personnages accrocheurs en font un des meilleurs exemples d’adaptation. Un autre blockbuster des consoles qui a été une grande réussite au cinéma, c’est bien sûr la version en cinq volets de Resident Evil avec la plus canon des tueuses de zombies Milla Jovovich (alias Alice), fantasme de toute une génération qui n’en peut plus d’attendre la sortie du sixième et dernier opus.

Milla Jovovitch

                                                           Milla Jovovitch in Resident Evil

Si c’est seulement au début des années 2000 que les studios de cinéma ont véritablement su tirer profit du vivier d’accros aux jeux vidéo, les créateurs de ces derniers ont en revanche immédiatement saisi la nécessité pour eux de surfer sur les succès du grand écran. Certains ont révolutionné les codes et les habitudes des gamers. C’est le cas de Tron, sorti en 1982. Trois ans plus tôt, le film avait reçu un accueil mitigé au cinéma et c’est en fait grâce au jeu vidéo qu’il est entré dans la légende. Ainsi les salles d’Arcade ont permis à toute une génération de revivre les scènes cultes du film qui leur avait ouvert les portes d’un imaginaire effervescent.

Au début des années 90, avec l’apparition sur le marché de la Super Nintendo, les développeurs avaient vite exploité la popularité de la trilogie Star Wars. Dix ans après la sortie au cinéma du dernier volet, les créateurs japonais ont donné naissance à un jeu vidéo de référence retraçant les épisodes IV et V. Les fans de la saga pouvaient y incarner Luke Skywalker et brandir leur sabre laser ou se prendre pour un pilote de destroyer dans l’empire galactique. La Wii a su renouveler le jeu en conservant son esprit.

Les chiffres de cet important business sont intéressants à analyser. Selon cet article très bien documenté, 547 films ont été source d’inspiration pour quelques 2000 jeux vidéo. Le premier d’entre eux à surfer sur un succès planétaire fut l’adaptation des Dents de la mer en 1975. A la fin de la même décennie, le virus se propage : à partir de la sortie, en 1979, de Star Trek, chaque année au moins un film de cinéma sera adapté en jeu vidéo.

Dans ce contexte, le monde des séries télévisées ne pouvait pas manquer à l’appel. Leurs univers toujours plus fous et plus inventifs ont envahi le secteur du divertissement dans son ensemble. Les meilleures séries du moment semblent avoir très bien compris l’intérêt de permettre à leurs fans de se mettre dans la peau de leurs héros. Ainsi Game of Thrones a par exemple parfaitement réussi son entrée dans les jeux vidéo. Les développeurs de tous les supports de divertissement s’inspirent désormais de la conquête du trône de ferau Royaume des Sept couronnes tant dans le secteur du jeu de société, comme Fantasy Flight Games, que dans le monde du casino virtuel en ligne avec Betway.

Game of Thrones

                                                                           Games of thrones

Finalement, cinéma et jeu vidéo sont deux langages différents mais qui n’ont cessé de se mélanger et de s’inspirer réciproquement. Le monde des consoles s’est approprié le vocabulaire cinématographique et a toujours cherché à recréer la magie narrative du grand écran. Ce dernier, dans une phase de création à la peine, a su se servir des videogames pour reconquérir un public toujours plus exigent.

Share this post

Adrien Russo

Passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique, je suis le fondateur de H5ckFun et de quelques autres...

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire